Cette nouvelle n'est pas bonne pour Akon

Après le ministère du Tourisme, la SAPCO monte au créneau dans l'affaire du projet "Akon City". Le DG de la SAPCO menace de céder le terrain si le rappeur ne s'acquitte pas de ses engagements.

Akon

L'Etat du Sénégal presse le rappeur Alioune Badara Thiam alias Akon dans le cadre de son projet futuriste à Mbodiène. Après les moults retards notés dans le démarrage de ce méga projet dénommé "Akon City", la SAPCO hausse le ton et avertit le rappeur.

En effet, la Société d'aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques (SAPCO) n'exclut pas de reprendre les terres attribuées à Akon. La précision est faite par le Directeur général de la société, Souleymane Ndiaye, dans un entretien accordé à L'Observateur.

"Quand on parle de Mbodiène, beaucoup de gens pensent à Akon-City. Mais, il faut dire que Akon n'a que 55 sur les 504 hectares", regrette-t-il. Or, relève-t-il : "Nous avons Sunrise qui veut construire des réceptifs hôteliers qui seront conformes aux standards internationaux, et cela va nous permettre d'accueillir nos hôtes lors des Joj 2026."

"Il y a également d'autres investigateurs qui sont prêts pour Mbodiène", poursuit-il, avant de trancher : "Pour Akon-City, c'est à Akon de nous dire ce qui bloque. Lorsque je suis venu, j'ai adressé à Akon une correspondance pour le mettre en demeure, et il a commencé à faire les études. Mais, cela ne suffit pas".

ADVERTISEMENT

"L'arnaque" à 3600 milliards de FCFA

Le chanteur américain d'origine sénégalaise s’est vu attribuer 55 ha à Mbodiène pour réaliser son projet de ville futuriste « Akon City ». Mais, ce site dont l'hectare est estimé à 6 milliards de dollars, s’est révélé être un véritable braquage foncier. Les travaux devaient commencer en octobre 2021, car il est stipulé dans le contrat signé entre Akon et la Sapco, que le promoteur valorise le site dans un délai d’un an.

Mais, jusqu’à ce jour, aucune brique ne trône sur le site. En effet, les termes du contrat sont violés dans tous les sens. Akon agit en toute impunité et les autorités n’ont posé aucun acte pour le mettre en demeure. Depuis qu’il a procédé à la pose de la pierre, l’homme d’affaires a disparu.

À signaler que 6 milliards de dollars (environ 3600 milliards de Fcfa) ont été annoncés pour la réalisation de ce projet. Et Akon n’a fourni presque aucune transparence sur qui investit dans Akon City ou sur la manière dont elle sera prétendument construite.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT