ADVERTISEMENT

Clash avec Mya: NoFace clôt le débat et répond à ses détracteurs

L'ex-mari de Mya Guissé n'a pas froid aux yeux. Dans une publication sur Instagram, Abdou Guissé alias No Face solde ses comptes avec ses détracteurs.

Noface1

Depuis sa séparation avec Mya, No Face est victime d'harcèlement sur les réseaux sociaux. Certains internautes le tiennent pour responsable de son divorce avec la nouvelle star de la musique sénégalaise. Contrairement à Aïssata Guissé qui est actuellement très adulée depuis la sortie de son premier single "Idda".

ADVERTISEMENT

Mais cette fois-ci, No Face est sorti de sa réserve pour recadrer ses détracteurs. A ceux qui pensent que ces paroles visent son ex-femme ou qui sont choqués par le contenu de ses chansons, il leur demande de "boire de l'eau".

"Assalah Mouhaleykoum

À vous qui reliez les paroles de mes chansons avec mon ex femme Aissata GUISSE que je citerai nommément si tel était le cas,

Bis daye gneuw mou ande ak sama dome Taxaw sama bamel gnanal walla ma defal kako Yalla na yekh. ( Elle se tenira un de ses jours sur ma tombe ou le contraire).

Je fais appel à votre bon sens en vous demandant respectueusement de cesser pareille aberration.

Pour votre information, mes textes Kousi Guis sa bop walla gua merr sii Nanale ndokh bou sede. (Ceux qui se sentent viser dans mes chansons, n’ont qu’à boire de l’eau).

Les mauvaises paroles n’engagent que ceux qui en sont responsables Kou Nék ak sa BAMEL. Aldiouma Moubarak .

À bon entendeur, salam ", écrit-il sur Instagram.

Juste après la sortie du premier single de Mya, No Face avait annoncé une réplique à la hauteur de la chanson de son désormais ex-épouse. Sur la toile, les sénégalais s'attendaient à un clash. Mais grande a été la surprise, lorsqu'à la place de clash, No Face a chanté les louanges de la mère de son enfant.

Une chanson qui avait beaucoup marqué les mélomanes. Depuis, celui qui se surnomme "Nagazaki" poursuit tranquillement sa carrière en Europe.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

Arrestation imminente pour Baba Tadian

Arrestation imminente pour Baba Tadian

Double évasion à la prison de Mbour, un inculpé pour meurtre dans le lot

Double évasion à la prison de Mbour, un inculpé pour meurtre dans le lot

Voyages nocturnes : les transporteurs gagnent une heure supplémentaire

Voyages nocturnes : les transporteurs gagnent une heure supplémentaire

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

ADVERTISEMENT