La Sodav partage 380 millions FCFA aux acteurs culturels

Artistes, musiciens écrivains et autres producteurs de contenus vont se partager la somme de 380 807 025 FCFA représentant les fonds 2021 et 2022, de droits d'auteur et droits voisin.

Aly Bathily, DG de la SODAV

C'est un chiffre record ! Selon la Société des Droits d’Auteur et des Droits Voisins (SODAV), il sera procédé au paiement des répartitions des années 2021 et 2022 d'un montant de 380 807 025 francs CFA que vont se répartir les ayants droit. Le paiement a démarré depuis ce vendredi 14 avril2023 au siège de la SODAV.

En effet, l'entrée des droits étrangers a permis un bond en avant énorme grâce aux accords entre sociétés sœurs pour récupérer les droits des artistes sénégalais à l'international, dont le montant dépasse les 90 millions.

Cette somme sera répartie à toutes les catégories de droits qui sont gérés par la Sodav : les littéraires, les dramaturges, l'audiovisuel et la musique profane et religieuse. Dans le détail, informe la Sodav, les répartitions concernent les droits des répertoires suivants : musique (lyrique) : 179.698.122 F Cfa ; Numérique Musique (2e semestre 2022) : 24.181.139 F Cfa ; Numérique Religieux (2e semestre 2022) : 58.615.937 F Cfa ; Littéraire, Dramatique et Audiovisuel (Année 2022) : 18.537.500 F Cfa ; Droits étrangers : 99.774.327 F Cfa.

Ce dernier volet a d'ailleurs permis à la Sodav d'atteindre ce chiffre. « Les droits étrangers, par le biais des accords de représentation réciproques que la Sodav signe avec les sociétés sœurs pour veiller à nos droits sur l'international, nous ont permis d'acquérir ce montant. Ce montant explique toute la performance et le dynamisme de la Sodav », informe le Directeur général de la Société sénégalaise des droits d’auteur et droits voisins (Sodav).

ADVERTISEMENT

Aly Bathily a rappelé qu'une répartition de la Sodav correspond à trois années de répartition du Bsda. La Sodav n'a même pas 7 ans d'existence. "Tout le monde sait qu’en gestion des entreprises, il faut 5 ou 6 ans pour que l'entreprise fixe tous ses repères. Surtout que nous, nous avons hérité d'une entreprise avec moins de 40 millions de francs, il ne faut pas que les gens l'oublient", a-t-il souligné.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Naufrage à Saint-Louis : le bilan s'alourdit à plus d'une vingtaine de morts

Les nominations du conseil des ministres

Les nominations du conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Amnistie : le projet de loi adopté en Conseil des ministres

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Cameroun : Eto'o annonce que Rigobert Song n'est plus le sélectionneur

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Ziguinchor : des operateurs réclament 2 milliards de francs CFA à la Sonacos

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

Nouvelle vague de libérations de détenus : Bentaleb Sow et Cie libres

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

L'influenceuse Awa Baldé, victime de cambriolage

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Décès par overdose de Baidy Amar : ses amis déférés

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix de Bambey !

Culture : décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey !

ADVERTISEMENT