Deux "Tiktokeurs" emprisonnés par la veuve de Thione Seck

Les 21 et 30 septembre dernier, les limiers de la Division spéciale de cybercriminalité ont été saisis de deux plaintes de la part de la veuve de feu Thione Seck, du nom de Ndèye Fatou Diaga Diouf et de son fils Seydina Alioune Seck, petit-frère de Waly Ballago Seck.

tik-tokeur

Diaga et son fils accusent les Tik-tokeurs A Sow alias Liw Faramaren et M. Sène alias Prince Jackson d’avoir proféfé des injures contre Thione Seck et sa famille sur le réseau social TikTok.

Les mis en cause ont été arrêtés et déférés au parquet par la Division spéciale de cybercriminalité.

Dans sa plainte, Diaga, veuve de Thione Seck a précisé ne pas connaître les raisons qui ont motivé de telles injures envers sa famille.

Elle a également indiqué aux policiers avoir été particulièrement touchée par les propos de S. M. Sène alias Prince « Jackson ». Dans les vidéos visionnées, A. Sow a insulté la mère de Wally Ballago, à Thione Seck et au Faramareen lui-même. Selon Seydina Alioune Seck, M. Sène a déshonoré la mémoire de leur père, à travers des propos qui heurtent toutes les sensibilités.

Interpellé sur le motif de son geste, A. Sow alias Liw Faramarene » a reconnu les faits avant de souligner qu’il a agi par frustration. Une frustration due au moults tentatives vaines de rencontrer Waly Seck. Le tik-tokeur Jackson lui aussi a reconnu les faits en soutenant qu’il a insulté Thione Seck et sa femme. Il se dit frustré de l’attitude de Waly qui n’a pas voulu le rencontrer.

ADVERTISEMENT

Sale temps pour les Tik-Tokeurs

Le temps n’est pas clément pour les tik-tokeurs. Le journal a répertorié depuis juillet six arrestations dans leurs rangs. En plus de «Liw Faramarene» et «Prince Jackson», la source cite le cas de «Akad». En compagnie d’un certain «Diaz», il postait des vidéos où il insultait le chef de l’État. Ils ont été arrêtés au mois de juillet pour association de malfaiteurs et offense au chef de l’État.

Le même mois, la célèbre tik-tokeuse «Raby Ba» est arrêtée par la DIC pour abus de confiance. Il lui est reproché d’avoir levé des fonds au profit d’une victime d’un accident de la circulation sans les reverser au bénéficiaire. «A. Diouf», lui, a été arrêté en août pour collecte illicite de données à caractère personnel. Il est également accusé de faire partie d’un gang qui a commis des agressions et des cambriolages dans plusieurs quartiers de la banlieue.

Les tik-tokeurs des autres régions du Sénégal ne sont pas épargnés. À Kaolack, en août, la gendarmerie a mis la main sur «OG Tanor». Il est impliqué dans une affaire d’actes contre nature.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Suspendu pour dopage, l'énorme fortune que va perdre Paul Pogba

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Le Sénégal éliminé en 8e, Aliou Cissé va passer aux aveux

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Agression de MNF: une autre journaliste alerte sur sa sécurité

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Kaolack : un corps sans vie découvert dans un puits !

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Le Kenya et Haïti signent un accord pour l'envoi de policiers dans l'île

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Haïti : Port-au-Prince subit la violence des gangs !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Tribunal de Commerce de Dakar : les contentieux en chiffres !

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Naufrage à Saint-Louis : des migrants étaient attachés dans la pirogue

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

Chavirement d’une pirogue à Saint-Louis : six individus arrêtés

ADVERTISEMENT