Deux "Tiktokeurs" emprisonnés par la veuve de Thione Seck

Les 21 et 30 septembre dernier, les limiers de la Division spéciale de cybercriminalité ont été saisis de deux plaintes de la part de la veuve de feu Thione Seck, du nom de Ndèye Fatou Diaga Diouf et de son fils Seydina Alioune Seck, petit-frère de Waly Ballago Seck.

tik-tokeur

Diaga et son fils accusent les Tik-tokeurs A Sow alias Liw Faramaren et M. Sène alias Prince Jackson d’avoir proféfé des injures contre Thione Seck et sa famille sur le réseau social TikTok.

ADVERTISEMENT

Les mis en cause ont été arrêtés et déférés au parquet par la Division spéciale de cybercriminalité.

Dans sa plainte, Diaga, veuve de Thione Seck a précisé ne pas connaître les raisons qui ont motivé de telles injures envers sa famille.

Elle a également indiqué aux policiers avoir été particulièrement touchée par les propos de S. M. Sène alias Prince « Jackson ». Dans les vidéos visionnées, A. Sow a insulté la mère de Wally Ballago, à Thione Seck et au Faramareen lui-même. Selon Seydina Alioune Seck, M. Sène a déshonoré la mémoire de leur père, à travers des propos qui heurtent toutes les sensibilités.

Interpellé sur le motif de son geste, A. Sow alias Liw Faramarene » a reconnu les faits avant de souligner qu’il a agi par frustration. Une frustration due au moults tentatives vaines de rencontrer Waly Seck. Le tik-tokeur Jackson lui aussi a reconnu les faits en soutenant qu’il a insulté Thione Seck et sa femme. Il se dit frustré de l’attitude de Waly qui n’a pas voulu le rencontrer.

Sale temps pour les Tik-Tokeurs

Le temps n’est pas clément pour les tik-tokeurs. Le journal a répertorié depuis juillet six arrestations dans leurs rangs. En plus de «Liw Faramarene» et «Prince Jackson», la source cite le cas de «Akad». En compagnie d’un certain «Diaz», il postait des vidéos où il insultait le chef de l’État. Ils ont été arrêtés au mois de juillet pour association de malfaiteurs et offense au chef de l’État.

Le même mois, la célèbre tik-tokeuse «Raby Ba» est arrêtée par la DIC pour abus de confiance. Il lui est reproché d’avoir levé des fonds au profit d’une victime d’un accident de la circulation sans les reverser au bénéficiaire. «A. Diouf», lui, a été arrêté en août pour collecte illicite de données à caractère personnel. Il est également accusé de faire partie d’un gang qui a commis des agressions et des cambriolages dans plusieurs quartiers de la banlieue.

Les tik-tokeurs des autres régions du Sénégal ne sont pas épargnés. À Kaolack, en août, la gendarmerie a mis la main sur «OG Tanor». Il est impliqué dans une affaire d’actes contre nature.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

TransferGo étend son service de transfert d'argent à l'Afrique

TransferGo étend son service de transfert d'argent à l'Afrique

De Gea se moque de l'Espagne après son élimination

De Gea se moque de l'Espagne après son élimination

'Tilala' : Bambaly Seck dévoile le clip de la chanson dédiée à son père

'Tilala' : Bambaly Seck dévoile le clip de la chanson dédiée à son père

Mondial 2022 : Cinq sélectionneurs ne sont plus en poste

Mondial 2022 : Cinq sélectionneurs ne sont plus en poste

Messi veut battre un nouveau record

Messi veut battre un nouveau record

Débaptisation des rues par la Cour suprême : Sonko dément

Débaptisation des rues par la Cour suprême : Sonko dément

Usurpation d'identité : l'actrice Coumba Bou Ndaw traine ses détracteurs en justice

Usurpation d'identité : l'actrice Coumba Bou Ndaw traine ses détracteurs en justice

Céline Dion atteinte d'une maladie neurologique très rare

Céline Dion atteinte d'une maladie neurologique très rare

Parcours des pays africains en phase à élimination directe en Coupe du monde

Parcours des pays africains en phase à élimination directe en Coupe du monde

ADVERTISEMENT