Selon L'AS qui reprend des informations de «Le Confidentiel», ses biens sont évalués au total à plusieurs milliards de Fcfa dont une bonne partie se trouve à Thiès.

Il est constitué du Cyber campus de Thiès d’une valeur de 2 millions de dollars et d’un terrain de plus de 2000 m2 situé juste en face. Idrissa Seck, alors Premier ministre, avait racheté le campus à un homme d’affaires thiessois qui l’avait hérité du patrimoine de la SIDEC. Ledit terrain est évalué pour l’heure à 200 millions de Fcfa.

Toujours à Thiès, le président du CESE dispose d’un autre titre foncier de 1700 m2 gracieusement offert par Abbas Jaber où devait être érigée une école d’excellence au nom d’une fondation de Thiessois de l’étranger.

Idrissa Seck possède aussi dans la Cité du rail une maison au quartier Mbour 2 occupée par sa grande sœur.

À Toubab Dialaw, le leader de Rewmi est propriétaire d’une maison en bord de mer. Cette résidence secondaire avait financé la campagne au second de tour de Me Wade après sa revente en 2000, mais il va la racheter à son nouveau propriétaire dès son accession au pouvoir.

Idy possède également, dans la forêt de Bandia, un domaine d’au moins 100 hectares évalué à 3 milliards Fcfa.

Selon toujours «Le Confidentiel», c’est en 2010 que le leader de Rewmi, après avoir vendu sa maison des Cristallines à Ahmed Khalifa Niasse à 450 millions Fcfa, avait racheté tout ce domaine où il dispose d’un petit Haras où il a érigé d’élégantes cabanes en bois.

À Dakar, il a sa maison du Point E et un terrain de près de 2 ha en bord de mer non loin de Mermoz. On ignore cependant si ce terrain fait partie de sa déclaration de patrimoine. Ce terrain pourrait valoir une vingtaine de milliards Fcfa sur le marché actuel.