L’Union des parents d’élèves et étudiants du Sénégal (UNAPEES) s’est fendue d’un communiqué pour mettre en garde le Gouvernement contre toute tentative d’introduction dans le programme scolaire d’un module sur l’éducation sexuelle.

Abdoulaye FANÉ et ses camarades se disent solidaires à la lutte engagée par la société civile et des syndicats d’enseignants et invitent le ministre de l’Éducation nationale « à associer et à impliquer la communauté parentale, à travers leur association, à la conception et à l’exécution des réformes. Les parents d’élèves souhaitent également participer à la définition des programmes, au choix des contenus et à l’élaboration des projets ayant pour cible les élèves ».

Selon eux, l’objectif reste, « la formation d’un citoyen éduqué, enraciné dans ses valeurs culturelles, collectives, spirituelles, morales, civiques et citoyennes positives de son milieu tout en restant ouvert au monde ». Et leur le communiqué de poursuivre : « au niveau de l’enseignement moyen, notamment en classe de 4e, les enfants entrant en crise pubertaire et donc soumis à un ensemble de mutations corporelles psychiques et psychologiques, qui agissent sur leur physique (apparition des caractères sexuels secondaires), leur mental, leurs attitudes et comportement, l’explication scientifique sous forme d’une approche éducative de la sexualité reproductive permettra de comprendre et de vivre calmement le cap sans perturbations majeures au niveau sentimental et relationnel».