Arabie saoudite : un Américain exécuté après avoir tué son père

Selon l'agence de presse saoudienne (SPA), l'Arabie saoudite a procédé mercredi à l'exécution d'un citoyen américain reconnu coupable d'avoir torturé et tué son père.

Condamnation à mort / Illustration

Selon la même source, un tribunal a établi que Naseef, dont l'âge n'a pas été révélé, aurait agressé et étouffé son père égyptien à mort, mutilé son corps après sa mort, consommé de la drogue et attenté à la vie d'une autre personne.

La condamnation à mort de Bishoy Sharif Naji Naseef a eu lieu dans la région de Riyad. Le porte-parole du département d'État, Vedant Patel, a déclaré aux journalistes que les représentants du consulat américain avaient rencontré Naseef pour la dernière fois en juillet et qu'avant son exécution, il n'avait pas été identifié comme étant illégalement détenu.

Bien que le mode d'exécution n'ait pas été précisé, l'Arabie saoudite a déjà eu recours à la décapitation par le passé.

Selon un décompte de l'AFP basé sur les rapports des médias d'État, 91 personnes au total - dont 19 étrangers - ont été exécutées depuis le début de l'année.

Le nombre de condamnations à mort enregistrées a triplé, passant de 65 exécutions en 2021 à 196 en 2022 dans le royaume.

ADVERTISEMENT

D'après un rapport d'Amnesty International, en 2022, le royaume s'est classé au troisième rang mondial en termes de nombre d'exécutions.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT