Burkina Faso : Paris rappelle son ambassadeur

Ce jeudi, le ministère français des Affaires étrangères a annoncé avoir rappelé son ambassadeur en poste au Burkina Faso pour « consultations ». Cette mesure intervient au lendemain de l'annonce du départ du pays des forces spéciales françaises dans un mois.

Luc Hallade

Les dernières empoignades verbales entre les deux pays ont précipité la décision de Paris de rappeler son ambassadeur, Luc Hallade arrivé à Ouagadougou en 2019, pour « consultation ». En effet, le gouvernement burkinabè a dénoncé l'accord de 2018 relatif au statut des forces françaises présentes dans le pays.

« Dans le contexte des derniers développements intervenus au Burkina Faso, nous avons décidé de rappeler notre ambassadeur à Paris, pour mener des consultations sur l'état et les perspectives de notre coopération bilatérale », a expliqué à l'AFP le Quai d'Orsay.

Selon la porte-parole du Quai Anne-Claire Legendre, les deux pays étaient convenus « de traiter de ce sujet (rappel provisoire ou définitif de Luc Hallade, NDLR) en bonne entente et dans les formes diplomatiques qui sont habituelles ».

Par ailleurs, le rappel de Luc Hallade intervient à la suite d’une demande de la junte burkinabè de le remplacer.

ADVERTISEMENT

En effet, Africa news nous renseigne qu’en décembre dernier, une lettre avait en effet été envoyée à Paris pour réclamer son départ, les autorités lui reprochant d'avoir fait état publiquement de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays, en proie à des violences djihadistes.

Le diplomate français était toutefois resté à son poste à la suite de la visite de la secrétaire d'État française Chrysoula Zacharopoulou au Burkina Faso le 10 janvier.

Pour rappel, depuis 2015, le Burkina Faso est en proie à une crise sécuritaire aiguë marquée par des attaques terroristes. C’est dans cette optique que le Pays des Hommes intègres tente de diversifier sa coopération militaire et stratégique dans le cadre de sa lutte contre le terrorisme. Depuis le coup d’État du 30 septembre dernier, Ouagadougou s’est rapproché de Moscou dans un contexte de sentiment anti-français grandissant dans le pays.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Pikine : une fabrique artisanale de crème glacée déclenche une vague de maux de ventre

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Audience avec Macky : le cinglant démenti du FC25

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

Escroquerie portant sur 16 millions FCFA : un charlatan et un enseignant arrêtés !

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

UCAD : les cours en présentiel reprennent le 26 février 2024

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Liaison maritime Dakar-Ziguinchor : la reprise attendue fin mars

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Différend avec la CBAO : nouvelle victoire pour Bocar Samba Dièye

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Dialogue national : 3 candidats disent OUI, 16 opposent leur veto

Angers-SCO :  Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Angers-SCO : Cheikh Ndoye perd son procès en appel

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

Un scandale financier secoue la fintech WAVE

ADVERTISEMENT