Haute-Corse : deux Sénégalais condamnés pour le viol d'une Suédoise

Deux Sénégalais accusés d'avoir violé une femme à Calvi ont été jugés devant la Cour criminelle départementale de Haute-Corse.

La Cour criminelle départementale de Haute-Corse

Les faits auraient eu lieu dans la nuit du 11 au 12 juin 2022. Birahim Gningue, âgé de 29 ans, et Kebe Niangue, 30 ans, ont été reconnus coupables de viol en réunion sur une femme à Calvi. La Cour criminelle départementale de Haute-Corse a condamné, ce mardi 23 janvier 2024, ces deux Sénégalais Birahim Gningue, âgé de 29 ans, et Kebe Niangue, 30 ans, ont été condamnés à dix ans de réclusion criminelle.

Ils étaient représentés, respectivement par Mes Jean-Pierre Ribaut-Pasqualini et Stéphanie Lombardo ainsi que Mes Jean-Baptiste Ortal-Cipriani et Laurie Massiani-Antonetti : "les faits étaient fermement contestés par les deux accusés, a réagi Me Jean-Baptiste Ortal-Cipriani. Nous nous réservons le droit de faire appel de la décision et de plaider le dossier devant une Cour d'assises.

Même ligne, pour Me Stéphanie Lombardo : "J'ai plaidé l'acquittement. La Cour a cependant retenu sa culpabilité. J'étudierai avec mon client s'il est opportun d'interjeter appel. Le dossier serait dans ce cas jugé par une Cour d assises."

La partie civile représentée par Me Axel Maldonado a tenu à remercier "l'institution judiciaire et les forces de l'ordre pour le sérieux et la dignité avec lequel ils ont traité l'affaire."

Le procès, qui a duré deux jours, s'est tenu à huis clos à la demande de la partie civile. Pour des faits de cette nature, le huis clos est de droit lorsqu'il est demandé par la partie civile. Les deux accusés niaient les faits reprochés. Leurs avocats avaient plaidé l'acquittement.

ADVERTISEMENT

Selon l'enquête, la victime aurait rencontré les deux hommes en fin de soirée dans un établissement de nuit de Calvi. Les deux hommes, originaires du Sénégal, saisonniers dans un restaurant, auraient alors invité la femme âgée d'une vingtaine d'années à se rendre dans l'appartement qu'ils occupaient. Un logement mis à disposition par leur employeur.

La partie civile, de nationalité suédoise, était également saisonnière, dans un restaurant balanin. Elle dénonce un viol en réunion qui aurait eu lieu entre 5 h 30 et 6 h 30 du matin, au sein même de l'appartement. Les deux hommes étaient détenus dans ce dossier.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté  à Dakar

Un membre des Forces spéciales de la Guinée arrêté à Dakar

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Mariage de Zeyna Ndour: le cadeau surprise de Viviane à Aby Ndour

Un maire déféré pour falsification de documents administratifs et...

Un "maire" déféré pour falsification de documents administratifs et...

Les clients boudent les hôtels : le Juub Jubbal Jubbanti fait peur

Les clients boudent les hôtels : le "Juub Jubbal Jubbanti" fait peur

L'Argentine remporte sa 16e Copa dans une soirée chaotique

L'Argentine remporte sa 16e Copa dans une soirée chaotique

Imam expulsé de la France : la DIC n'a décelé aucune radicalisation

Imam expulsé de la France : la DIC n'a décelé aucune "radicalisation"

La Roja sacrée championne d’Europe

La Roja sacrée championne d’Europe

L'homme qui a tiré sur Donald Trump identifié

L'homme qui a tiré sur Donald Trump identifié

Trump frôle la mort, il a été touché par balle lors d'un meeting

Trump frôle la mort, il a été touché par balle lors d'un meeting

ADVERTISEMENT