Le Nigeria en quête d'autosuffisance en blé

Les céréales produites localement font recette au Nigeria. Mais la plus grande économie doit encore se contenter des importations. L'autosuffisance en la matière piétine.

tonnes-de-cereales

"Nous ne recevons pas assez de céréales étrangères. Celles cultivées localement sont facilement accessibles. Nous en utilisons beaucoup car elles contiennent beaucoup plus d'amidon que les céréales étrangères.", explique Muhammed Abubakar, vendeur de blé.

Si l’Ukraine a envisagé un plan d’approvisionnement du pays en blé bon marché, le retrait de la Russie de l’initiative céréalière entrave la démarche.

"Je pense que la guerre entre l'Ukraine et la Russie obligera les pays à déclarer l'état d'urgence alimentaire, car le blé est la principale matière première pour de nombreux aliments de base, dans de nombreux pays du monde, et vous pouvez voir le niveau de l'inflation alimentaire au niveau mondial. Vous pouvez voir les tensions sociales que ce provoque. Vous pouvez voir les protestations, tout cela à cause du coût de la nourriture", a déclaré Muda Yusuf, directeur du Centre pour la promotion des entreprises privées.

Autre facteur qui plombe la culture du blé au Nigeria, l’insécurité dans le nord, principal bassin de production.

"La première chose à faire est de s'attaquer au problème de l'insécurité, car sans sécurité, il n'y a pas grand-chose à faire en matière de production alimentaire, car le segment le plus vulnérable de la société qui a été touché par cette insécurité est celui des agriculteurs, c'est une première chose. Deuxièmement, en ce qui concerne spécifiquement le blé, en raison des conditions climatiques, parce que le blé est en grande partie une culture tempérée, nous sommes sous les tropiques, nous avons donc besoin du type de semis qui peut s’adapter à nos propres conditions climatiques", explique Muda Yusuf.

ADVERTISEMENT

La faible production locale ne permettant pas de combler les pertes liées à la guerre en Ukraine, le Nigeria connait une hausse des prix des denrées alimentaires.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT