Mali : le porte-parole de la Minusma, Olivier Salgado, expulsé !

Rien ne va plus entre le Mali et la MINUSMA. Les autorités de la transition malienne ont fini par expulser le porte-parole de l’organisme onusien, accusé d’avoir tenu des propos « tendancieux ».

Olivier-Salgado-1

Le Mali, à travers son ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a lancé mercredi un ultimatum à Olivier Salgado, porte-parole de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Ce dernier a 72 heures pour quitter le territoire malien.

D’après le communiqué, « Cette mesure fait suite à la série de publications tendancieuses et inacceptables de l’intéressé » sur Twitter. Selon la diplomatie malienne, M. Salgado a déclaré « sans aucune preuve que les Autorités maliennes auraient été préalablement informées de l'arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil à l'aéroport international Président Modibo Keita, le 10 juillet 2022 ».

Si l’on se réfère toujours au communiqué, « Une demande officielle qui lui a été adressée à travers sa hiérarchie depuis le 12 juillet 2022, de fournir la preuve des affirmations contenues dans son tweet, ou au cas contraire, de porter la rectification nécessaire, dans la même forme, est restée sans suite ».

Malgré cette expulsion, les autorités de la transition malienne restent ouvertes au dialogue. Elles ont réaffirmé « La disponibilité constante du Gouvernement à maintenir le dialogue et à poursuivre la coopération avec l'ensemble de ses partenaires internationaux, y compris la MINUSMA, dans un esprit de solidarité, de complémentarité et de respect mutuel ».

Cette brouille diplomatique fait suite à l'interpellation de 49 militaires ivoiriens à Bamako le 10 juillet dernier. Le diplomate Olivier Salgado avait alors indiqué que ces militaires arrêtés faisaient partie des « éléments nationaux de soutien » logistique (NSE) à la mission de l’ONU au Mali.

ADVERTISEMENT

La MINUSMA a de son côté « regretté » et « pris acte » mercredi, l'expulsion de son porte-parole Olivier Salgado par les autorités de la Transition.

« La MINUSMA a été informée ce mercredi de la décision du Gouvernement malien invitant le porte-parole de la Mission à quitter le territoire national dans un délai de 72 heures », a précisé l’organisme dans un communiqué.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Anniversaire: l'actrice Adja dévoile enfin avec son 'banekh'

Anniversaire: l'actrice Adja dévoile enfin avec son 'banekh'

Union Africaine : le Soudan exige sa réintégration avant toute médiation

Union Africaine : le Soudan exige sa réintégration avant toute médiation

Dialogue national : Macky Sall a reçu les conclusions

Dialogue national : Macky Sall a reçu les conclusions

Affaire MNF : l'agresseur a emporté 2 millions FCFA et une montre en or

Affaire MNF : l'agresseur a emporté 2 millions FCFA et une montre en or

Thiès : le retour triomphal du professeur Yaya Coly après 8 mois de prison

Thiès : le retour triomphal du professeur Yaya Coly après 8 mois de prison

Amy Dia de ex-Pastef libre !

Amy Dia de ex-Pastef libre !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

ADVERTISEMENT