OMS : insécurité et pillages entravent l'aide en Ethiopie et au Soudan

Le conflit entre les généraux al-Buran et Daglo qui dure depuis maintenant 9 mois au Soudan favorise la propagation de maladies dont le choléra. Selon le tableau peint par l’Organisation mondiale de la santé, de milliers d’enfants souffrent de malnutrition et les violences sexuelles augmentent.

edros Adhanon Ghebreyesus, Directeur de l'Oms

Alors que la situation ne cesse de se dégrader, l’insécurité et les pillages entravent le travail de l'OMS et de ses partenaires. "On estime que 3,5 millions d'enfants de moins de cinq ans - un sur sept - souffrent de malnutrition aiguë et que plus de 100 000 d'entre eux souffrent de malnutrition aiguë sévère et doivent être hospitalisés. Dans le même temps, le Soudan fait face à une épidémie de choléra, avec environ 9 000 cas et 245 décès.", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’Éthiopie n’est pas logée à la meilleure des enseignes. Les infrastructures sanitaires sont également affectées par la violence dans ce pays, ce qui rend difficile le travail des humanitaires. La situation est très préoccupante, en particulier dans la région d'Amhara, où la violence sévit depuis avril 2023.

"Les restrictions de mouvement entravent la fourniture de l'aide humanitaire. Les combats affectent l'accès aux établissements de santé, soit par des dommages ou des destructions, soit par des barrages routiers et d'autres obstacles. Selon un rapport de plusieurs agences, 61 établissements de santé ont été entièrement endommagés et 39 partiellement endommagés à la suite du récent conflit dans la région d'Amhara.'', a expliqué le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le conflit, la sécheresse et les déplacements de population, sont à l'origine d'une famine généralisée et d'épidémies, dans la région selon le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le tonton saï-saï viole sa voisine mineure qui lui lavait le linge

Le tonton "saï-saï" viole sa voisine mineure qui lui lavait le linge

'Il ne peut y avoir de passation de pouvoir s’il n’y a pas d’élection'

'Il ne peut y avoir de passation de pouvoir s’il n’y a pas d’élection'

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

ADVERTISEMENT