Somalie : au moins 20 soldats tués dans un attentat-suicide

Un kamikaze islamiste s'est fait exploser lundi à l'intérieur d'un camp de l'armée somalienne à Mogadiscio et a tué au moins une vingtaine de soldats, ont indiqué des responsables et des témoins.

Somalie

L'attentat, qui s'est produit à l'Académie militaire Jaalle Siyad, a été revendiqué par le groupe Al-Shabaab, lié à Al-Qaïda. "Plus de vingt personnes ont péri dans l'explosion", a indiqué à l'AFP Mohamed Ibrahim Moalimu, membre du parlement somalien."Les victimes sont des militaires qui défendaient leur pays contre les terroristes", a-t-il ajouté.

Un autre parlementaire, qui a demandé à rester anonyme, a fait état de 27 morts et d'une soixantaine de blessés. Le kamikaze est parvenu à pénétrer dans la base où la 14e brigade d'infanterie s'apprêtait à entamer un stage de remise à niveau et a déclenché sa veste explosive, ont raconté des témoins.

"Je me trouvais dans un camp militaire voisin lorsque l'explosion s'est produite. Nous nous sommes précipités sur les lieux, c'était horrible", a déclaré Mohamed Hassan, membre de l'armée somalienne. "L'enquête est toujours en cours et le nombre de morts pourrait être plus élevé".

Le groupe Al-Shabaab mène depuis 2007 une insurrection sanglante contre le gouvernement somalien. Ses combattants ont été chassés de Mogadiscio en 2011, mais le groupe reste une force redoutable, malgré une offensive majeure lancée en août par les forces progouvernementales, soutenues par des soldats de l'Union africaine et des frappes aériennes américaines. Le groupe contrôle toujours des pans entiers du territoire somalien et continue de mener des attaques meurtrières contre des cibles civiles, politiques et militaires.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT