Une ex-ministre nigériane inculpée pour corruption au Royaume-Uni

L'ancienne ministre du Pétrole du Nigeria et ancienne présidente de l’OPEP, Diezani Alison-Madueke, fait face à des accusations de corruption devant un tribunal londonien. L’annonce a été faite par l'Agence britannique de lutte contre la criminalité, la NCA.

L'ancienne ministre du Pétrole, Diezani Alison Madueke.

« La NCA suspecte qu’elle a accepté des pots-de-vin pendant qu’elle était ministre des ressources pétrolières, contre des contrats de pétrole et gaz valant des millions de livres », précise la NCA dans un communiqué.

Mme Alison-Madueke est accusée d'avoir bénéficié d'un train de vie somptueux, comprenant au moins 100 000 livres en espèces, des voitures avec chauffeur, des vols en avion privé, des vacances de luxe pour elle et sa famille, l'utilisation de plusieurs résidences à Londres, ainsi que des emplettes de mobilier haut de gamme, des travaux de rénovation, du personnel de maison, des frais de scolarité dans des écoles privées, et même des cadeaux de marques prestigieuses comme Cartier et Louis Vuitton, selon les révélations de la NCA.

Diezani Alison-Madueke, âgée de 63 ans, fut une figure emblématique du gouvernement nigérian sous la présidence de Goodluck Jonathan, entre 2010 et 2015. Elle a également occupé le poste de présidente de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Actuellement résidant dans le quartier chic de St John's Wood à Londres, Mme Alison-Madueke a toujours nié les allégations susmentionnées. Elle comparaîtra devant un tribunal londonien le 2 octobre.

ADVERTISEMENT

Diezani Alison-Madueke fait également l'objet de plusieurs enquêtes pour blanchiment d'argent et corruption aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Italie. Elle est l'une des principales cibles de la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) du Nigeria qui l’accuse d'avoir distribué un total de 23 milliards de nairas (28 millions d'euros) pour tenter d'influencer le résultat de l'élection présidentielle de 2015.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT