Mais selon L'Observateur, le malaise est bien réel au point que le chef de l'État, Macky Sall, a été obligé d'intervenir en intercédant en faveur du chef de Service des maladies infectieuses de l'hôpital Fann.

En effet, Abdoulaye Diouf Sarr aurait isolé le Pr Seydi en le dépouillant de plusieurs de ses prérogatives initiales. Les deux hommes ne se parlaient même plus au téléphone.

Ce qui a suscité une colère noire chez le président de la République qui a sommé le ministre de la Santé et son équipe de remettre le Pr Seydi, avec armes et pouvoirs, au cœur du dispositif de "guerre" contre la Covid-19.