En séjour à Dakar, le Pr Didier Raoult, en partenariat avec l’Iressef du Pr Souleymane Mboup, travaille à l’identification de la source des premiers variants de Covid-19 trouvés au Sénégal. Selon l’infectiologue marseillais né à Dakar, ces variants ont des sources zoonotiques et se développent chez les animaux.

« En Europe, dit-il, les énormes problèmes sont probablement dus aux élevages de bisons. » Ils ont généré des quantités de variants dont, on vient de l’apprendre, celui qui a tué le plus que tous, qu’on appelle « Marseille4 ». Les recherches effectuées au Sénégal permettront de faire le point sur l’émergence de ces variants.

« Nous cherchons s’il y a réservoir animal qui a permis l’émergence de ce variant », a-t-il expliqué.