Blocus autour de son domicile : Ousmane Sonko a pris une décision

Les avocats de Ousmane Sonko ont déposé un "référé liberté" devant la Cour suprême pour lever le blocus autour du domicile de leur client à la Cité Keur Gorgui depuis deux semaines.

Ousmane Sonko, leader du parti Pastef/Les patriotes

Ousmane Sonko vit "séquestré" chez lui en compagnie de sa famille, depuis son arrestation à Koungheul (environ 340 km de la capitale) le 28 mai 2023 et son transfert à Dakar à bord d’un véhicule de la gendarmerie nationale (GIGN). Toutes les voies menant à son domicile de la Cité Keur Gorgui sont l’objet d’un gigantesque blocus des forces de police lourdement équipées et intransigeantes dans l’application des consignes de "la hiérarchie".

Il est devenu inaccessible à ses parents, proches et aux responsables de son parti. Pour justifier ce blocus, le Pouvoir parle de ‘’maintien et sauvegarde de l’ordre public’’. Mais Ousmane Sonko compte lever ce régime cellulaire. D’après Libération, qui donne l’information, ses avocats ont en effet saisi en ce sens la Cour suprême.

En effet, les conseils du leader de Pastef ont introduit un «référé liberté» le 9 juin. Ils demandent à la Haute juridiction d’ordonner «en urgence» la levée des barrières disposées autour de la maison de leur client ainsi que le retrait des forces de l’ordre.

Ce n’est pas tout. La défense de Sonko souhaite la restitution des effets personnels de ce dernier saisis lors de son interpellation suivie de son transport à son domicile. Il s'agit du véhicule Toyota, de ses téléphones, d'un revolver, d'un permis de port d'arme, d'un Mac book pro et de la somme de deux millions FCFA.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT