ADVERTISEMENT

Débat sur le 3e mandat à l'UCAD : le Recteur dit niet à Awalé

Abdourahmane Diouf de Awalé s'est vu interdire par le Recteur de l'UCAD d'animer un débat sur le 3e mandat dans l'espace universitaire

abdourahmane-diouf-parti-awale

Un débat sur le 3e mandat était programmé à l’Ucad par le leader du parti Awalé et non moins candidat à la Présidentielle de 2024. Cependant, la salle qui a été demandée par Dr Abdourahmane Diouf lui a été refusée par l’administration de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

ADVERTISEMENT

« Le recteur de L’UCAD a refusé de mettre à notre disposition la Salle Khaly Amar Fall demandée. Or, nos panélistes, en majorité, sont des professeurs à l’UCAD. Les autres viennent d’autres universités du pays. Le débat proposé est scientifique. Comme vous pouvez le constater, le refus du recteur n’est même pas motivé », peut-on lire sur une note du Dr Diouf. Le candidat à la prochaine présidentielle d’ajouter : « Ce recteur passera, comme tous ceux qui ont un mandat public. D’autres, plus républicains, je l’espère, les remplaceront. L’université est un espace de liberté que les petits calculs politiciens ne doivent pas rétrécir. On est en plein dans l’arbitraire ».

Avant d’informer : « Nous avons déjà réservé une autre salle. L’adresse vous sera communiquée très bientôt. Nous débattrons de la troisième candidature, quoiqu’il arrive ! Demain fera jour ».

Rappelons qu'un grand concert contre un éventuel le troisième mandat de Macky Sall qui devait se tenir à l’hôtel Radisson Blu, le 17 septembre 2022 a été interdit. Celui-ci était prévu de 20 heures à 23 minutes 30 minutes à l’Hôtel Radisson Blue, sis sur la corniche Ouest. Dans un communiqué de presse, Alioune Tine avait regretté que le Sénégal n’ait pas relevé le défi après que le Bénin et le Botswana ont connu une campagne à succès.

« Nous, on est contre le 3ème mandat. La position qu’on avait en 2011 et 2012 contre le 3ème mandat n’a pas changé. Il est évident que lorsqu’il va dire qu’il (Macky Sall) briguera un troisième mandat, nous allons le combattre. Présentement, j’ai pris ma retraite. Mais, la génération actuelle va faire son travail. On pourra les soutenir et les encadrer mais c’est à eux de faire le travail. C’est pour cela que j’ai créé un think tank au niveau de l’Afrique » a expliquait Alioune Tine.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Gestion du TER : les graves révélations de 'Le Figaro'

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

Direction de la Microfinance : la fausse cheffe de projet escroque 32 millions FCFA

805 kg de cocaïne saisis  :  révélations sur le cerveau gambien du cartel

805 kg de cocaïne saisis : révélations sur le cerveau gambien du cartel

Affaire 'Sweet Beauté' : les parlementaires de YAW prennent la défense de Sonko

Affaire 'Sweet Beauté' : les parlementaires de YAW prennent la défense de Sonko

Al Khayri : l'actrice 'Adja' a dit oui !

Al Khayri : l'actrice 'Adja' a dit oui !

Bamba Dieng va rejoindre Lorient

Bamba Dieng va rejoindre Lorient

Première défaite avec Al-Nassr : Ronaldo moqué par les saoudiens

Première défaite avec Al-Nassr : Ronaldo moqué par les saoudiens

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

Le message de soutien du groupe Daara J à Nitdoff

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

L'ex-proc, Massaly : les chemins de la com’ [Opinion du Contributeur]

ADVERTISEMENT