Le ministre Cheikhou Oumar Hann se défoule sur Alioune Tine et Ousmane Sonko

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Cheikhou Oumar Hann, dans un long entretien accordé à Source A n'a pas raté l'opposant Ousmane Sonko et le président de Africa Jom center Alioune Tine.

Cheikhou Oumar Hanne

Que reproche le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, Cheikhou Oumar Hann à Alioune Tine ? Cette interrogation se pose après les déclarations fracassantes du maire de Ndioum dans les colonnes du journal Source A.

Cheikhou Oumar Hanne a sabré le membre influent de la société civil mais aussi le député-maire de Ziguinchor. Pour l'actuel maire de Ndioum "le Sonko virulent, très à l'aise dans l'expression, en utilisant des propos violents, n'existe plus. Le Sonko qui est là aujourd'hui, est un sonko confronté à la réalité, notamment son contentieux avec Adji Sarr".

Le ministre rejoint ses camarades de la coalition de Benno Bokk Yakaar qui ne cessent d'attaquer le leader de Pastef. L'ancien directeur général du centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) considère que Ousmane Sonko "est un danger public et il veut mettre le Sénégal en danger. Mais il n'est pas le seul. Il est soutenu par des politiciens comme lui qui se réclament de la société civile, dont le porte drapeau Alioune Tine".

L'attitude du président d'Africa Jom Center pour le report des législatives et la non tenue de la dernière manifestation de la coalition Yewwi Askane Wi semble déranger le ministre Cheikhou Oumar Hann.

ADVERTISEMENT

Ce dernier gagnerait-il quelque chose si l'opposition avait maintenu son rassemblement le 29 Juin dernier ? En tout cas, le maire de Ndioum considère que "Alioune Tine n'existe que parce qu'il y'a des conflits. On ne l'entend que quand il y a des conflits entre les politiques. C'est un politicien et il vit de cela".

Le ministre de l'Enseignement Supérieur considère que pour aller vers la paix, il faudra "éliminer" des gens comme Alioune Tine du champ politique et social.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT