Malaise au Tribunal : Sonko confirme 'une tentative d'assassinat' sur sa personne

Le leader de Pastef a réceptionné les résultats des analyses demandées à un laboratoire après « l'agression » dont il s'est dit victime, le 16 mars 2023, lors de son procès en diffamation contre le ministre du Tourisme Mame Mbaye Niang.

Ousmane Sonko, lors d'un live sur les réseaux sociaux, le 28 mars 2023

« Les résultats confirment bien la tentative d’assassinat sur ma personne, perpétrée par des éléments des Forces de défense et de sécurité » a déclaré le chef de file de Pastef sur ses réseaux sociaux. Il compte tenir une conférence de presse pour éclairer l’opinion sur les résultats de ces analyses.

En outre, le leader politique et opposant radical au régime de Macky Sall prévoit une « suite judiciaire internationale et politique en interne à cette tentative d’assassinat dont nous [Sonko et Cie] ignorons encore toutes les conséquences sur notre santé ». Le 16 mars dernier, Ousmane Sonko était, en effet, extrait de force de son véhicule pour être conduit au tribunal de Dakar pour y être jugé. Il a rapporté quelques heures plus tard être victime d’une tentative d’assassinat.

Le leader de Pastef/Les Patriotes expliquait que les forces de l’ordre lui auraient aspergé un liquide à bout portant. « Un liquide extrêmement toxique qui produit des effets aussi bien respiratoires, des effets au niveau des yeux, des effets au niveau de la peau, des effets au niveau de l’appareil digestif. Ces produits, nous ne savons pas encore exactement de quoi il s’agit », disait-il. Ousmane Sonko informait aussi de l’envoi de prélèvement à l’étranger pour identifier la nature du produit.

ADVERTISEMENT

Par la suite, Ousmane Sonko s'était plaint de « vertiges » et de « difficultés respiratoires ». Rentré chez lui après une journée éprouvante au tribunal de Dakar, il a dû être hospitalisé plus tard dans la soirée dans une clinique dakaroise.

« Depuis que les FDS m’ont déposé chez moi, je suis sujet à de terribles vertiges, je souffre de douleurs au bas ventre et j’éprouve des difficultés respiratoires », avait alerté le maire de Ziguinchor sur son état de santé.

En attendant la suite de cette affaire, Sonko donne rendez-vous aux compatriotes sur ses réseaux sociaux : « nous vous invitons à suivre la cérémonie de présentation des grands travaux de la mairie de Ziguinchor cet après-midi, à partir de 16h00 GMT sur nos différentes plateformes. », a-t-il conclu.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT