Fouta : Moussa Bocar Thiam menace les Wolofs qui voterait contre Amadou Bâ

Nouvelle bourde de Me Moussa Bocar Thiam, ministre de la Communication. Il menace les Wolofs établis à Ourossogui (Fouta) qui voteraient pour l'opposition le jour du scrutin du 24 Mars 2024;

Me Moussa Bocar Thiam

Le ministre de la Communication, des Télécommunications et du Numérique, s’est distingué par des déclarations controversées. Lors d’un meeting qui s’est tenu ce weekend dans sa commune, le maire a directement interpellé ses administrés sur leurs choix électoraux. Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le ministre met en garde le artisans et commerçants Wolofs contre toute intension de voter pour l’opposition. « Je ne m’adresse pas à ceux qui sont du côté d’Amadou Ba. Mais plutôt à mes parents Wolof, les commerçants, les menuisiers, le maçons, qui sont à Ourossogui et qui sont déterminés à voter contre Amadou Ba, c’est à eux que je m’adresse, vous n’avez pas le droit de voter quelqu’un d’autre qu’Amadou Ba à cette élection. Si vous vous votez pour l’opposition, c’est faire reculer la localité », a-t-il averti.

Une sortie qui a indigné le directeur de Amnesty Sénégal, Seydi Gassama qui a dénoncé les propos du ministre de la communication Moussa Bocar Thiam à l’endroit des artisans et commerçants Wolof installés à Ourossrogui. Des propos que Seydi Gassama considère comme un déni du droit au vote et appelle les démocrates à les condamner.

« Encore une nouvelle dérive de Moussa Bocar Thiam qui dénient aux wolofs, commerçants et ouvriers établis á Ourossogui le droit de voter contre le candidat qu’il soutient. Ces propos, enrobés de menaces, doivent être condamnés par tous les démocrates », a-t-il dénoncé sur son compte X.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT