Parrainages : le temps des recalés et des admis

Le parrainage vient de livrer ses quelques résultats avec un candidat qui passe : Boubacar Camara. Parmi les recalés, il y a Hadjibou Soumaré, Abdoulaye Sylla...

Conseil constitutionnel

Le Conseil constitutionnel a validé pour le candidat Boubacar Camara 53 173 parrains valables et on a validé 10 régions dont plus de 2000 parrains dans chaque région. « Sur 58 975 parrains déposés, 6.069 sont introuvables dans le fichier électoral chose que nous allons étudier à notre niveau. Parce qu’on ne peut pas récupérer des parrains et qu’ils soient introuvables. Nous réclamons du Conseil que tous les candidats aient le fichier électoral », a indiqué son mandataire.

Avant d’ajouter: « Depuis qu’on a entamé le processus, nous n’avons pas eu de difficultés que ce soit au niveau de la Dge ou du Conseil constitutionnel. Parce que avec la modification du contrôle de parrainage, il y a de la transparence cette fois ci depuis le tirage au sort jusqu’au contrôle des fichiers. Le Sénégal demande d’être reconstruit à travers le programme du président Boubacar Camara, « tabax Sénégal euleuk » (construire le Sénégal du futur) ». Pour rappel, Boubacar Kamara est arrivé en première position dans le tirage au sort des candidats pour le contrôle des parrainages

Le dossier d'Abdoulaye Sylla et d'Assome Diatta rejetés

Le dossier du candidat Abdoulaye Sylla, patron de ECOTRA est rejeté par la Commission de contrôle des parrainages. Le Conseil constitutionnel a repéré plus de dix mille doublons. Le dossier de la candidate Aminata Assome Diatta a été examiné par la Commission de contrôle des parrainages. La présidente du PSC Jappo n’a pas réussi à passer cette étape. Son dossier de candidature a été recalé par la commission de contrôle.

Le parrainage de Hadjibou Soumaré recalé

ADVERTISEMENT

Le mandataire de Hadjibou Soumaré nous a confirmé que son dossier de candidature est recalé. Toutefois, il se trouve toujours à l’intérieur des locaux du Conseil constitutionnel.

Le dossier de Ousmane Kane est aussi invalide. Il n'a pas payé sa caution.

La Commission de contrôle des parrainages ne touchera pas au dossier de candidature de Ousmane Sonko ce samedi. Son mandataire, Me Clédor Ciré Ly ne s’est pas présenté auprès des 6 sages. Le dossier de du candidat Barbier a été traité et mis en suspens parce que incomplet. Si le mandataire de Sonko ne se présente pas jusqu’à la fin de la journée, son dossier sera traité le 05 janvier.

Déthié Fall et Cheikh Tidiane Dièye passent l'étape du parrainage

Il était à la 17ième place dans l'ordre de passage pour la vérification du parrainage. Déthié Fall est finalement passé avec 49860 parrains valables d'après son mandataire. Par ailleurs, il affirme que sur les 14 régions, "Dethié Fall a dépassé le minimum requis dans les 13". Le leader du Parti républicain pour le progrès (PRP) devient ainsi la troisième personne à avoir obtenu son ticket.

Bonne nouvelle aussi pour Cheikh Tidiane Dieye. La candidature du membre de Yewwi a été validée par le Conseil constitutionnel ce samedi 30 décembre 2023. C'est en tous les cas ce qu'a déclaré son mandataire à la presse. "Depuis 14h30, nous sommes dans l'enceinte du Conseil constitutionnel, nous sommes venus dans les opérations de contrôle des parrainages comme édictées par la loi. Nous en sommes ressortis avec un résultat positif de plus de 50 000 parrains", a-t-il indiqué.

Avec cette validation, Cheikh Tidiane Dieye remplit donc les conditions nécessaires fixées par le code électoral, à savoir recueillir au moins 50 000 parrainages d'électeurs inscrits sur les listes électorales, répartis sur au moins 7 régions différentes du pays.

Mamadou Yatassay, Malick Gueye, Cheikh Tidiane Gadio et Mary Teuw Niane (aussi) recalés

Au même moment, les candidats Mamadou Yatassay et Malick Gueye ont été recalés. La candidature du professeur Mary Teuw Niane a finalement été invalidé, ce samedi 30 décembre, par le Conseil constitutionnel. Ce, "en raison de plus de vingt huit mille parrains non reconnus" informe-t-il. Mary Teuw Niane exprime toutefois ses "remerciements à toutes celles et à tous ceux qui se sont mobilisés durant huit mois pour l’aboutissement de (son) entreprise de transformation nationale".

Le dossier de Cheikh Tidiane Gadio a été aussi recalé par la Commission de contrôle des parrainages. Mais le mandataire de l'ancien chef de la diplomatie sénégalaise préfère ne pas communiquer sur les chiffres. Elle se contente d'informer sur les doublons à régulariser. "Le parrainage n’est pas du tout aisé cette fois ci parce que vu le nombre de candidat et par rapport au fichier électoral on s’attendait à ce qu’il ait des doublons et c’est le cas. Heureusement que nous avions eu une bonne réserve et un délai de 48 heures pour combler ce gab. Nous pensons que cette fois ci sera la bonne car nous allons y atteler", a soutenu Aminata Diagne Ndiaye, mandataire de Cheikh Tidiane Gadio.

Mouhamed Ben Diop, candidat de "Pass-Pass" récalé

Le mandataire du candidat de la Grande coalition du parti « Pass-Pass » est passé à la Commission de contrôle des parrainages. Au sortir de cette étape, le mandataire de Mouhamed Ben Diop préfère ne pas donner de chiffres. « Nous sommes venus pour l’étape du contrôle de parrainage mais on ne sait pas encore si notre dossier est valide parce que le Conseil nous a remis un Pv (procès-verbal) qu’on n’a pas encore exploité mais je sais que y a des rejets à cause des doublons dont on ignore encore les chiffres », a dit Ousmane Ndao, mandataire du candidat Mouhamed Ben Diop. "Nous avons analysé les parrains dans les 14 régions et la diaspora. Quelques doublons ont été détaché mais il nous reste à exploiter le résultat", a-t-il ajouté.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT