Rapport ITIE 2019 : Le secteur extractif a généré plus de 160 milliards Fcfa

Une hausse de 34,45 milliards Fcfa (29%) par rapport à 2018

Le secteur extractif a généré 160 milliards Fcfa

La présidente de l’Initiative pour la transparence des industries extractives du Sénégal étale ses chiffres. Awa Marie Coll Seck est satisfaite des résultats du rapport 2019 de l’ITIE même si elle reconnaît que des efforts doivent toujours être faits. En effet, d’après le rapport, les revenus générés par le secteur des mines, du pétrole et du gaz s’élèvent à 161 milliards de francs CFA pour l’année 2019.

Ainsi, le total des revenus générés par le secteur extractif au Sénégal est de 34,45 milliards de francs CFA par rapport à l’exercice 2018, enregistrant une hausse de 29%. Une hausse qui s’explique par plusieurs facteurs. Les revenus du secteur des hydrocarbures sont en hausse de 14,38 milliards FCFA, passant de 8,40 milliards de FCFA en 2018 à 22,78 milliards de FCFA en 2019. Cela provient principalement du paiement de la deuxième tranche de financement de la construction de l’Institut National du Pétrole et du Gaz effectué par la société TOTAL ESP pour un montant de 10 Millions de USD (5,91 milliards de FCFA) au profit de l’Etat du Sénégal et des paiements effectués par la société C0SMOS Energy en 2019, relatifs à des redressements fiscaux d’un montant de 521 milliards de FCFA.

De même, d’après toujours le rapport, les revenus du secteur minier sont en hausse de 22,59 milliards de FCFA, passant de 111,90 milliards de FCFA en 2018 à 134,49 milliards de FCFA. S’y ajoute la hausse des productions d’or, de minéraux lourds et des cours mondiaux de ces produits miniers non sans oublier les paiements effectués par la société SCO en 2019, relatifs à des redressements fiscaux d’un montant de 5,00 milliards de FCFA.

En outre, 7951 personnes sont employées dans les secteurs miniers, pétrolier et gazières. Les femmes sont représentées dans ce secteur même si le pourcentage demeure minime. Selon le rapport, les femmes représentent environ 8,4% de l’effectif global des employés. Elles sont 647 sénégalaises à travailler de façon directe dans le secteur. Les paiements reportés par les sociétés extractives au titre des dépenses sociales en 2019 s’élèvent à 3 369 870 646.

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn