ADVERTISEMENT

16 jours d'activisme bien mérités… [Opinion]

La série de meurtres, de viols à Dakar et ailleurs au Sénégal intrigue.

Violences faites aux femmes

...

ADVERTISEMENT

Les raisons à ces faits tragiques peuvent s’expliquer selon des points de vue pluriels. D’abord, la piste économique avec son corollaire : un chômage endémique et un manque de perspectives qui chantent. Désespoir, désillusion...Clairement, c’est là une porte grande ouverte à toutes les folles passions, comme celles constatées actuellement. Ensuite, la piste éducationnelle, la crise de l'éducation dans son ensemble avec la déliquescence et la rupture de la chaîne de transmission des valeurs et des bonnes connaissances. Il y a une autre piste, plus irrationnelle celle-là : la piste rituelle. Elle est difficilement contrôlable en ce sens qu’elle met en jeu des forces obscures, des gens fortunés et des lobbies.

Hélas, elle n’est pas à écarter en Afrique et au Sénégal «pays de lumière». Crimes rituels ? On profane des cimetières avec tant d'obsessions.

"J'avais un pacte avec le diable», explique le «monstre de Yeumbeul», cet homme qui recueillait le liquide vaginal de ses filles, après les avoir violées. Que dire de cette horrible histoire de ce dentiste qui avait tué ses trois enfants avec tant de froideur. On avait égorgé Fatoumata la Conseillère Mactar Ndiaye avec autant de sang-froid. On avait violé et égorgé une dame à Keur Massar. On avait tué et éborgné une jeune fille à Thiès. Récemment, Miss Sénégal 2020 a déclaré avoir été victime de viols suivis d'une grossesse. D'autres victimes ont trouvé l'occasion idéale pour se confier et dire toutes leurs misérables vies, étaler leurs maux, pleurer à chaudes larmes et rendre publique tout ce qui a été tu des années durant. Ces déballages montrent assez qu'au Sénégal, il y a beaucoup de peines enfouies dans une société faussement pudique, faussement vertueuse, trop hypocrite.

Les femmes sont exposées aux malheurs dans ce pays. Elles méritent plus que "16 jours d'activisme". Elles méritent tout. Elles sont Tout. Elles gouvernent le monde.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le 'Henné time' : encore une tradition dévoyée !

Le 'Henné time' : encore une tradition dévoyée !

Mame Mbaye Niang-Sonko : le procès renvoyé

Mame Mbaye Niang-Sonko : le procès renvoyé

UEMOA : le Sénégal, pays le plus cher en décembre 2022

UEMOA : le Sénégal, pays le plus cher en décembre 2022

Les bienfaits du café au lait

Les bienfaits du café au lait

Policiers et gendarmes encerclent Dakar

Policiers et gendarmes encerclent Dakar

Modou Lô face à Boy Niang 2 dans huit mois

Modou Lô face à Boy Niang 2 dans huit mois

Baisse du prix du loyer : le Conseil constitutionnel donne plein pouvoir à Macky Sall

Baisse du prix du loyer : le Conseil constitutionnel donne plein pouvoir à Macky Sall

Agression sexuelle et harcèlement : la FIFA durcit le ton !

Agression sexuelle et harcèlement : la FIFA durcit le ton !

Tamba : un bus se renverse et fait 27 blessés, dont six graves

Tamba : un bus se renverse et fait 27 blessés, dont six graves

ADVERTISEMENT