Genre : vers la création d’un Conseil national des femmes !

Le Premier ministre, Amadou Ba, a annoncé, vendredi, à Dakar, la création d’un Conseil national des femmes du Sénégal, une mesure parmi dix autres dont la mise en œuvre devrait se traduire par une plus grande autonomisation de cette frange de la population.

PM Amadou Ba

La ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants « prendra les dispositions utiles, en relation avec le ministre, secrétaire général du gouvernement, pour soumettre à validation le projet de décret portant création du Conseil national des femmes du Sénégal », a déclaré le chef du gouvernement sénégalais.

Une des recommandations retenues concerne l’institutionnalisation de la tenue annuelle d’un conseil interministériel sur genre et développement, lequel sera l’occasion de partager le rapport annuel sur l’autonomisation de la femme, la revue de la politique d’égalité homme-femme et la réponse aux violences faites aux femmes et aux enfants.

La ministre de la Femme, en relation avec son collègue chargé des Finances, prendra également les mesures nécessaires pour la réalisation d’une « Maison de la femme » dans chaque département, en vue de soutenir les initiatives de développement socio-économique de la gent féminine, a indiqué Amadou Ba.

Il a de même annoncé la mise en place d’un comité technique chargé de proposer au gouvernement la révision de certaines dispositions du Code de la famille, sous l’égide de la ministre de la Femme, en relation avec le garde des Sceaux, ministre de la Justice, et le ministre, secrétaire général du gouvernement.

Une autre recommande stipule que le ministère de la Femme prendra les dispositions qu’il faut pour procéder à la distribution de la « Carte Jaboot », présentée comme « un véhicule » de protection sociale, d’accès aux soins de santé, à l’éducation des enfants et à l’entrepreneuriat féminin au profit de deux millions de femmes, en 2024, pour le compte de la phase pilote de cette initiative.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT