Hospitalisée presque toute l'année, elle décroche son BAC mention Très Bien

C’est une bachelière hors du commun. Hospitalisée, Ndèye Seynabou Guèye, qui a été libérée de l'hôpital à une semaine de l'examen du BAC vient de décrocher son diplôme avec la mention Très Bien.

Lycée malick Sy de Thiès

C'est une des plus belles surprises de cette session d'examen au lycée Malick Sy de Thiès. Si Ndèye Seynabou Guèye fait la fierté de sa famille, c'est parce qu'elle a traversé le pire.

Agée de 18 ans, élève en classe de Terminale au Lycée Malick Sy de Thiès, Ndèye Seynabou a passé une année scolaire très difficile à cause de sa maladie. Malade durant quasiment tout le second semestre, elle révisait ses cours sur son lit l'hôpital, jusqu'à une semaine du début des épreuves du BAC, avec le soutien de ses professeurs.

Ces derniers se rendaient à l'hôpital pour lui expliquer les leçons ratées ou parfois par téléphone. En plus, elle n'a pas fait le second semestre en classe. A deux semaines de l'examen du BAC, elle était encore à l'hôpital. Elle n'est sortie de l'hôpital qu'à une semaine de l'examen du BAC après diagnostic des médecins qui lui ont autorisé de subir les épreuves.

A l'issue du 1er tour, Ndèye Seynabou Gaye s'est retrouvée avec une moyenne de 19/20 en arabe, 19/20 en anglais, 16/20 en philosophie, 12:/20 en histo-géo et 8/20 en Maths. Au finish, elle va décrocher le <BAC avec une moyenne de 16,40/20. La plus grosse moyenne du centre Malick Sy, avec cerise sur le gâteau , la mention Très Bien.

Malade, elle doit suivre un traitement couteux. Son papa, enseignant en langue arabe, est à la retraite. Sa maman est ménagère. Elle rêve de devenir avocate, parce que, dit-elle, "il y a beaucoup d'injustice dans ce monde".

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT