Imam attaqué en pleine prière de Tabaski : le 'déficient mental' écroué

L'agresseur de l'imam qui dirigeait la prière de la Tabaski a été placé sous mandat de dépôt.

Imam agressé en pleine prière

Les choses se compliquent pour Djibril Tine. Supposé ma­lade mental, qui a attaqué l’imam Mame Balla Mbacké, en pleine prière, le jour de la Tabaski à Bari Sine, village situé dans le département de Fatick, il a été placé sous mandat de dépôt par le procureur de Fatick.

Ce, malgré que son dossier contienne des documents attestant de sa déficience mentale, le maître des poursuites a jugé nécessaire de le conduire à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Foundiougne pour tentative d’homicide.

Selon Ansoumana Dione, président de l’Asso­ciation sénégalaise pour le suivi et l’assistance aux malades mentaux (Assamm), qui donne la nouvelle, c’est ce mercredi 5 juillet, vers les coups de 13h, que Djibril Tine a été présenté au procureur.

Dans une note rendue publique, M. Dione indique : « Avant son jugement, le juge d’instruction demandera, bien sûr, une expertise médicale qui déterminera si oui ou non, Djibril Tine jouissait de toutes ses facultés mentales, au mo­ment de l’attaque. »

Ainsi, souligne-t-il, ce cas précis vient rallonger le nombre exorbitant de malades mentaux incarcérés dans les prisons sénégalaises, en violation flagrante de leurs droits.

ADVERTISEMENT

L’agresseur présumé fait l'objet d'un suivi à l'hôpital Dalal Khel depuis qu'il a été rattrapé par de violents troubles mentaux alors qu'il devait passer le Baccalauréat.

D’après les premiers éléments de l’enquête de la gendarmerie, le mis en cause, âgé d’une vingtaine d’années, avait tenté par le passé de se suicider. Lors de son audition, il était incapable d'expliquer son acte, proférant des propos incohérents, sans aucune logique.

D'après les témoignages, c'est la première fois qu'il se livrait à pareil acte. Il est revenu dans le village mercredi, la veille de l’attaque après avoir quitté Dakar. L’Imam qui a tout pris avec philosophie, n’a pas porté plainte.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT