Kédougou : le gang qui semait la terreur à Saraya arrêté au Mali

Le gang qui semait la terreur à Saraya a été mis hors d’état de nuire. Malgré les nombreuses patrouilles de la gendarmerie, les malfaiteurs ont toujours réussi à disparaître dans la nature après leurs forfaits. Mais selon des sources de Dakaractu, des membres de ladite bande ont été interpellés à Keniekenieba, au Mali.

arrestation

Au nombre de 5, ils ont été arrêtés en possession de plusieurs armes et des munitions dissimulées dans un sac. Ils sont actuellement entre les mains de la gendarmerie malienne. Un autre serait en fuite. Pour rappel, dans la nuit du 1er février, une attaque à main armée a été perpétrée dans les sites d’orpaillage de Kounboutourou, village situé à une dizaine de kilomètres de Diakhaba, dans le département de Saraya.

En effet, 8 individus encagoulés armés de fusils d'assaut, s'exprimant en Peul et en wolof, se sont introduits dans un point Cash et ont ouvert le feu sur le propriétaire et sur deux ressortissants burkinabé, un Sénégalais et un Guinéen qui voulaient faire des transferts d'argent. Tous ont été tués et une importante somme d'argent a été emportée par les assaillants.

Par la même occasion, deux individus sont blessés, l'un à la tête, et l'autre à la cuisse. À Bantinkhoto, un site d’orpaillage dans la commune de Missirah Sirimana, un autre groupe de quatre personnes avaient attaqué vers 3 heures du matin deux commerçants d’or. L’un a été dépossédé de 3 millions de francs et 15 g d’or. Le second qui avait pris la fuite a été blessé par balle.

Le vendredi 9 février 2023 entre Madina Berola et Diagoun, des assaillants au nombre de huit avaient barricadé la route avec des cailloux avant d’intercepter cinq motocyclistes dont un Sénégalais domicilié à Bondala, un Malien domicilié à Lefakho et trois Burkinabé domiciliés à Lefakho et à Khossanto. Les victimes ont été dépouillées de leurs biens dont de l’argent d’un montant total de 1 314 000 FCFA, 149 g d’or et 3 téléphones portables. Une série d’attaques qui avaient fini de causer la psychose au sein de la population

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT