La Sonacos accusée de frauder sur l'importation d'huile, Diagne Fada réfute

Des importateurs accusent la Sonacos et une société basée à Touba de fraude sur l’importation de l’huile.

sonacos

Un bateau de 15.000 tonnes d’huile sème la zizanie entre la Sonacos, les importateurs et la Douane. En effet, cette cargaison, «déclarée huile brute alors que c’est de l’huile de palme raffinée», selon des spécialistes du secteur, crée un déséquilibre dans le marché de l’huile au Sénégal. Nos sources parlent de fraude entre la Sonacos et l’usine d’unité de transformation et de remplissage d’huile à Touba. Cette huile circule avec la marque Binta et Soda, sans que la Douane n’intervienne.

Entre les importateurs d’huile et la Sonacos, le partenariat n’est pas aussi huilé qu’il n’y parait. L’arrivée d’un bateau contenant 15.000 tonnes d’huile raffinée a semé le doute dans la tête des spécialistes du secteur, qui dénoncent «une fraude entre la Sonacos et une unité de transformation et de remplissage qui se trouve à Touba et le tout sous le regard de la Douane». D’après les informations en notre possession, cette huile raffinée déclarée brute par la Sonacos est en réalité de l’huile de palme importée, facilement vendue. «Cette huile de palme est directement mise dans des bidons avec la marque Binta et Soda. Ils vendent ça à bas prix», déplorent nos sources. Conséquence: les importateurs qui ont investi beaucoup d'argent dans la raffinerie vont payer plus que la Sonacos. «Cela fait six mois que nous ne produisons plus. Pire, certains importateurs sont sous la menace de négocier des départs anticipés avec certains de leurs employés», nous souffle-t-on. En guise d’exemple, nos sources renseignent que récemment, elles ont acheté 4000 tonnes d’huile au même titre que la Sonacos, mais «nous avons payé plus de 900 millions pendant que la Sonacos paye 400 millions et va revendre son produit avec la société d’unité de transformation à Touba».

D’ailleurs, poursuivent nos sources, «on s’en est ouvert à la Douane mais malheureusement, nous n’avons pas pu avoir satisfaction. Elle ne s’occupe que de faire des recettes. On nous force d’ailleurs à faire de même, mais nous privilégions la qualité et actuellement, nous vendons à perte à cause de cette supercherie».

Modou Diagne Fada : «ce sont des histoires»

Du côté de la Sonacos, c’est un autre discours qui est servi par le Directeur général. «C’est faux», dément Modou Diagne Fada. «Il peut arriver que nous ayons de l’huile brute, que nous signons un contrat de raffinage avec un client et nous lui raffinons l’huile. Il n’y a qu’un seul bateau de 11.000 tonnes, 5000 tonnes et 6000 tonnes. C’est de l’huile brute que nous mettons dans nos futs et nous raffinons pour vendre ou pour proposer à la consommation», réfute-t-il. Et de poursuivre : «ça, ce sont nos concurrents importateurs qui racontent des histoires. Nous dédouanons dans les règles de l’art. Le problème, c’est qu’il y a une société à Touba qui est un gros client de la Sonacos et qui fatigue un peu la concurrence, parce que c’est une société qui casse les prix. Il n’y a pas de fraude. C’est vrai qu’il y a des gens qui ne sont pas contents, mais c’est comme ça», dit-il.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Cancer du foie : une épidémie mondiale guette

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Santé : voici les six pires aliments pour le foie

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Le ministre ADD et Abdou Mbow frôlent la mort, un bus dérape à Tamba

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Explosion d’une chaudière à Diourbel : le bilan passe à deux morts

Marchés publics : le FMI met en garde le Sénégal

Marchés publics : le FMI met en garde le Sénégal

Haaland n'est pas un humain, une pétition lancée pour l'exclure de la PL

Haaland n'est pas un humain, une pétition lancée pour l'exclure de la PL

Gamou de Kaolack et Tivaouane : les chiffres de la Police !

Gamou de Kaolack et Tivaouane : les chiffres de la Police !

Sommet Cedeao à Dakar : les dessous d'une annulation

Sommet Cedeao à Dakar : les dessous d'une annulation

TER : la deuxième phase livrée le 27 décembre 2023

TER : la deuxième phase livrée le 27 décembre 2023