Le colonel escroc radié de l'Armée

Le colonel de l'Armée arrêté et placé sous mandat de dépôt depuis le 21 aout dernier 2023 pour avoir grugé de plus de 31 millions FCFA à un commerçant, a été radié de l'Armée.

armee-soldat-senegalais

Il n'est plus soldat encore moins Colonel. Mamadou S. F. M a été radié sur décret numéro 2022-1541, le 16 aout 2022. En grade de Colonel, il a été traduit devant un Conseil d'enquête, le 14 juillet 2022, pour "fautes contre l'honneur, la probité ou les devoirs généraux du militaire, indélicatesse, faute contre le renom de l'Armée, manquements aux devoirs et responsabilités du militaire."

Il est radié des cadres de l'Armée active et versé dans les réserves comme soldat. Il a été incorporé le 1er octobre 1992. Pour rappel, Mamadou S. F. M avait soutiré 31 millions FCFA au commerçant, Oumar N. qui voulait devenir fournisseur de l'armée sénégalaise. Que s'est-il passé ? Le commerçant s'est rapproché du colonel Mamadou S. F. M. pour disposer d'un agrément.

L'occasion faisant le larron, le soldat a fait croire au commerçant qu'il travaille à l'Intendance des armées et qu'il est le responsable d'achat. Sur ces entrefaites Mamadou S. F. M. a dit à sa proie qu'ils ont passé une commande de datte, pomme de terre et oignon pour le ramadan 2023, mais ils n'ont pas de liquidités au niveau de l'Intendance. Sur ce, le colonel a demandé à Oumar N. de financer l'acquisition des denrées alimentaires.

Au bout de 15 jours, il pourra non seulement récupérer les 31.350.000 FCFA investis mais encaisser un bénéfice de 40%. Trouvant la proposition alléchante, Oumar N. a accepté de verser les 31.350.000 francs dans le compte du Gie Bouchra. Mais, Mamadou S. F. M. n'a pas respecté ses engagements. Las de courir derrière son argent, Oumar N. a saisi la section de Recherches d'une plainte.

Incarcéré le 21 août dernier, le prévenu a comparu hier, à l'audience des flagrants délits de Dakar pour escroquerie et exercice illégal d'une activité commerciale. Des infractions qu'il a dégagées en touche. Marié et père de quatre enfants, Mamadou S. F. M. a soutenu qu'il est affecté à l'État-major des armées. Mais, il est en disponibilité. Il a collaboré avec la partie civile par le biais du Gie Bouchra, dont il est membre.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT