Rebeuss : une restauratrice accusée d'avoir planqué de la drogue dans un plat de niébé

Une sordide affaire de trafic de drogue éclabousse la prison de Rebeuss où une restauratrice est accusée d'avoir planqué de la drogue dans un plat de niébé destiné à un détenu.

Prison de Rebeuss

Mohamed Niakhasso et à Marcel Dasylva, deux prisonniers qui purgent leur peine à Rebeuss ont été épinglés pour trafic présumé de drogue. La raison ? un cornet de chanvre indien a été découvert dans un plat qui leur étaient destinés. Leur restauratrice, Ndjira Kama, qui tient une gargote devant la Maison d’arrêt de Rebeuss depuis une dizaine d'année, a elle aussi été arrêtée.

Le jour de son arrestation, elle aurait commissionné le frère de son présumé complice qui a remis aux matons un plat contenant un cornet de l’herbe illicite. C'est après vérification que les gardes pénitentiaires ont découvert le produit prohibé.

Le plat dans lequel la drogue était dissimulée était destiné aux prisonniers Mohamed Niakhasso et Marcel Dasylva. Et, c'est le premier nommé qui a provoqué l'arrestation de la restauratrice, Ndjira Kama. Mais cette dernière sera finalement relaxée au bénéfice du doute. En effet, depuis 10 ans, Kama se présente au guichet avec sa carte d’identité pour livrer des repas aux détenus. De plus, le jour des faits, c'est le frère de Niakhasso et non elle, qui s'était présenté à l'entrée de la maison d'arrêt et de correction de Rebeuss.

« Elle est une victime. Tous ceux qui gravitent autour de la maison d’arrêt de Rebeuss la connaissent », a relevé Me Assane Dioma Ndiaye, lors de sa plaidoirie, soulignant que sa cliente est réputée être correcte. Pour l'avocat, on ne peut pas lui reprocher la détention d’un produit prohibé.

Pour sa part, comparaissant à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour association de malfaiteurs et incitation à l'offre ou à l'usage de chanvre indien, Niakhasso, dit être victime d'un complot.

Pour le parquet, les prévenus étaient bel et bien les destinataires de la drogue. Dans la mesure où leurs noms et numéros de chambres figuraient sur les colis. Pour leur répression, elle a sollicité deux ans de prison ferme. Le juge rendra son verdict le 15 avril prochain.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Les sénégalais valident le nouveau clip de Dieyla 'Yaw la

Les sénégalais valident le nouveau clip de Dieyla 'Yaw la"

Les premières nominations du Gouvernement Amadou BA

Les premières nominations du Gouvernement Amadou BA

Mimi Touré a déposé sa démission

Mimi Touré a déposé sa démission

Netflix visé par la justice de certains États du Golfe

Netflix visé par la justice de certains États du Golfe

Russie : Meta a démantelé un important réseau de désinformation

Russie : Meta a démantelé un important réseau de désinformation

Giorgia Meloni en pôle pour devenir la prochainePremière ministre

Giorgia Meloni en pôle pour devenir la prochainePremière ministre

Arabie Saoudite: le prince Mohammed Ben Salmane nommé premier ministre

Arabie Saoudite: le prince Mohammed Ben Salmane nommé premier ministre

Dans les coulisses du 1er Conseil des ministres du gouvernement Amadou Bâ

Dans les coulisses du 1er Conseil des ministres du gouvernement Amadou Bâ

Premier conseil des ministres du Gouvernement Bâ: plusieurs nominations en vue

Premier conseil des ministres du Gouvernement Bâ: plusieurs nominations en vue