Trafic de drogue : l’ONUDC alerte sur la situation de l’Afrique de l’Ouest

Un rapport de l’ONUDC révèle une augmentation alarmante du trafic de cocaïne et de cannabis en Afrique de l’Ouest avec des saisies records.

3 t  cocaïne saisie à Dakar

«Récemment, un certain nombre de saisies importantes de cocaïne impliquant les pays du Sahel ont fourni la preuve d’un trafic croissant de cocaïne à grande échelle à travers la région », indique l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport 2024, publié le vendredi 19 avril dernier.

L’ONUDC rappelle que le 18 juin 2023, la Mauritanie a saisi 2,3 tonnes de cocaïne cachées dans un navire intercepté au large des côtes du pays. Plusieurs Mauritaniens et personnes d’autres nationalités ont été arrêtés. En mars 2023, la Côte d’Ivoire a saisi 21 kg de cocaïne dissimulés dans des colis alimentaires dans une agence maritime à Abidjan.

L’enquête a révélé que la drogue provenait de Kidal, au nord du Mali, et était destinée à la France. Des ressortissants maliens et franco-maliens ont été arrêtés dans le cadre de cette affaire. En décembre 2022, le Sénégal a saisi 25 kg de cocaïne dans un pick-up à Kaolack avec des plaques d’immatriculation de Guinée et du Mali. En octobre 2022, 300 kg de cocaïne ont été saisis dans un camion frigorifique à Kidira, au Sénégal, à la frontière.

L’ONUDC rappelle aussi les saisies qui ont eu lieu en septembre 2022 à Manga au Burkina Faso. 373 kg de cocaïne ont été interceptés. Ces saisies ne sont qu’une infirme partie de la drogue interceptée par les forces de sécurité en Afrique de l’ouest attestant l’ampleur du trafic.

ADVERTISEMENT

D’après toujours le rapport, la cocaïne et la résine de cannabis constituent des menaces spécifiques en raison de leurs schémas de trafic, qui incluent l’implication de groupes armés, tandis que les opioïdes pharmaceutiques augmentent préoccupations spécifiques en matière de santé publique.

Cela dit, le cannabis est la principale substance pour laquelle les gens recherchent un traitement dans la région. Le cannabis semble être produit localement et commercialisée principalement pour la consommation locale, tandis que la cocaïne, la résine de cannabis et les opioïdes pharmaceutiques sont les drogues faisant l’objet d’un trafic international les plus saisies au Sahel.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Sénégal vs RDC (Mondial Q') : les prix des billets dévoilés

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Annulation de la dette fiscale des entreprises de presse : il n'y a jamais eu de décret

Yacine Diop (basketteuse) : j'ai été maraboutée

Yacine Diop (basketteuse) : "j'ai été maraboutée"

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Meurtre du « lébou blanc » : deux suspects arrêtés

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Redressé à hauteur de 2 milliards FCFA, Bougane charge Diomaye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Les choses se compliquent pour Doro Guèye

Président Diomaye chamboule l'armée de terre, Général Kandé se rebelle

Président Diomaye chamboule l'armée de terre, Général Kandé se rebelle

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Série d'agressions à Grand-Dakar : un faux policier arrêté avec de la drogue

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

Très mauvaise nouvelle pour la Gambienne Aisha Fatty

ADVERTISEMENT