Violence anti-Noirs en Tunisie : l’État du Sénégal rassure

Le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur (MAESE) a réagi face à la vague de violence que subissent les migrants subsahariens en Tunisie. Les autorités diplomatiques sénégalaises ont, à travers un communiqué, tenté de rassurer leurs compatriotes et mis en place des numéros verts.

Aissata Tall Sall, ministre des Affaires étrangères

« Le Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur suit de près la situation qui prévaut en Tunisie, relativement aux migrants d’origine subsaharienne. Le Ministère rappelle, à cet égard, l’attachement particulier du Sénégal à la sécurité et à la sûreté des communautés sénégalaises partout où elles résident et en toute circonstance », indique le communiqué parvenu à Pulse.sn.

C’est dans cette optique que Madame l'Ambassadeur du Sénégal en Tunisie a été instruite de mettre en place « une Cellule de crise pour assurer la protection de nos ressortissants et de leurs biens ».

A cet effet, les numéros verts suivants ont été mis en service :

  • 00 221 77 559 55 46
  • 00 216 508 40 908 (00 216 553 58 834)

Par ailleurs, face à la situation d’incertitude que vivent les Sénégalais en Tunisie, l’Ambassade reste en contact avec les responsables des Associations sénégalaises en place.

ADVERTISEMENT

Le MAESE appelle les Sénégalais au calme et à la sérénité.

Le 21 février dernier, le président tunisien, Kaïs Saïed, a laissé entendre dans un communiqué que la présence de migrants subsahariens relèverait d’un complot visant à affaiblir l’identité arabo-islamique en Tunisie.

« Il existe un plan criminel pour changer la composition du paysage démographique en Tunisie, et certains individus ont reçu de grosses sommes d’argent pour donner la résidence à des migrants subsahariens », a déclaré le chef de l’État.

Selon lui, les immigrés sont source de « violence, de crimes et d’actes inacceptables ».

Depuis lors, la situation reste préoccupante. Plusieurs témoignages de migrants font état d’arrestations arbitraires, d’expulsions et d’agressions racistes contre les Noirs. Plusieurs ONG tunisiennes ont confirmé ces faits.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Opération de sécurisation à Dakar : les chiffres alarmants de la gendarmerie

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Mamadou Lamine Diallo : « Je ne peux pas dialoguer avec Coumba Gawlo »

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Tentative de viol : un maçon de 19 ans écope de 3 ans de prison !

Litige foncier à Touba : un chef religieux et ses disciples ferment des lieux de commerce

Litige foncier à Touba : un chef religieux et ses disciples ferment des lieux de commerce

Bataille rangée à Kolda : un tailleur tué, une quinzaine de suspects arrêtés

Bataille rangée à Kolda : un tailleur tué, une quinzaine de suspects arrêtés

Les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Les dernières nouvelles sur l’état de santé de Maimouna Ndour Faye

Mali : arrestation d'un colonel ayant rapporté des exactions de l'armée

Mali : arrestation d'un colonel ayant rapporté des exactions de l'armée

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Mikayil Faye, la nouvelle pépite sénégalaise montante de la Masia

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

Pendant que Baidy Amar agonisait, ses amis lui ont volé 17 millions FCFA

ADVERTISEMENT