CAN : La somme folle perdue par les Lions et la FSF après l’élimination

Le Sénégal n’a pas perdu que sa couronne au soir du lundi 29 janvier 2024, les « Lions de la Téranga » se passent également de primes conséquentes.

Lions-du-Sénégal

L’espoir était palpable, les attentes élevées, mais finalement, le rêve s’est évanoui pour l’équipe nationale du Sénégal lors de la CAN 2023. Éliminés en huitièmes de finale par la redoutable équipe de la Côte d’Ivoire, les « Lions de la Téranga » se retrouvent non seulement à quitter précocement la compétition, mais aussi à perdre l’opportunité de bénéficier des primes revalorisées, une mesure annoncée par la Confédération africaine de Football (CAF) pour cette édition tant attendue.

ADVERTISEMENT

Une grosse somme « perdue » par le Sénégal

La déception est palpable dans le camp sénégalais. Alors que le continent vibre au rythme des exploits footballistiques, les joueurs et les supporters du Sénégal sont confrontés à une réalité amère : l’élimination prématurée signifie également la perte des primes revues à la hausse par la CAF. Cette décision de la Confédération africaine de Football, annoncée en décembre dernier, avait suscité de grands espoirs et était perçue comme une opportunité non seulement de reconnaissance financière pour les équipes participantes, mais aussi comme un moyen de stimuler le développement du football en Afrique.

Selon les directives de la CAF, les primes pour cette édition de la CAN ont été substantiellement augmentées. Le vainqueur de la compétition devrait recevoir une somme vertigineuse de 7 millions de dollars américains, ce qui équivaut à environ 4.2 milliards de francs CFA.

Quant au finaliste malheureux, il n’aurait pas non plus été lésé, avec une prime de consolation de 4 millions USD, soit environ 2.4 milliards FCFA. Même pour les équipes arrivant en demi-finale ou en quart de finale, les sommes promises étaient loin d’être négligeables : 2.5 millions USD pour les demi-finalistes, environ 1.5 milliard FCFA, et 1.3 million USD pour les quarts de finalistes, soit près de 779 millions FCFA.

ADVERTISEMENT

Ces annonces avaient suscité un vent d’optimisme parmi les équipes participantes. Les joueurs se préparaient avec encore plus de détermination, sachant que leurs efforts pourraient être récompensés au-delà de la simple gloire sur le terrain. Cependant, pour le Sénégal, cette vision s’est brutalement effondrée avec l’élimination précoce.

Patrice Motsepe, président de la CAF, avait exprimé son enthousiasme quant à cette augmentation des primes, soulignant son engagement envers le développement du football sur le continent africain. « Nous avons augmenté le montant accordé au vainqueur de la CAN à 7 000 000 USD, soit une augmentation de 40% par rapport à la précédente édition. Je suis convaincu qu’une partie de cette somme contribuera au développement du football et bénéficiera à toutes les parties prenantes du football, tout en assistant nos associations membres dans leur gestion », avait-il déclaré.

Malheureusement, pour le Sénégal, ces promesses ne se concrétiseront pas cette fois-ci. Les joueurs et le staff technique devront faire face à cette déception et se tourner vers l’avenir avec l’espoir d’une nouvelle opportunité de briller sur la scène continentale. En attendant, la CAN 2023 se poursuit avec son lot d’excitation, de drames et d’exploits, laissant derrière elle une équipe sénégalaise déçue mais déterminée à revenir plus forte.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

La gendarmerie démantèle un réseau de commerce illicite d'armes !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Mali : «opération bougie» contre les coupures d'électricité !

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Un enfant de 2 ans péri dans un incendie

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Culture : 7 choses à savoir sur Mère Teresa !

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Faux monnayage : qu'est-ce qu'un billet noir ?

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Amnistie : les motifs de Macky Sall dévoilés

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

Supposée divorce avec Amina Poté: Malick Nar dément et assène ses vérités

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

État d'urgence en Haïti et instauration d'un couvre-feu à Port-au-Prince

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

Encore une mauvaise nouvelle pour Sadio Mané

ADVERTISEMENT