CHAN : la CAF enquête sur la cérémonie d’ouverture

La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé qu’elle va ouvrir une enquête pour établir dans quelle mesure les déclarations politiques émises lors de la cérémonie d’ouverture du Championnat d’Afrique des nations et le comportement des joueurs locaux violent les statuts et règlements de la CAF et de la FIFA.

Motsepe

Nouvel épisode dans le différend qui oppose ces derniers jours le Maroc à l’Algérie. Heurtée par des «chants racistes» entonnés par certains supporters algériens et le discours de Zwelivelile Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, présent en tant qu’invité et qui a réclamé l’indépendance du Sahara Occidental, lors de la cérémonie d’ouverture du CHAN 2022 vendredi à Alger, la Fédération marocaine de football (FRMF) a saisi la Confédération africaine de football (CAF). L’instance a répondu ce dimanche en annonçant qu’elle va mener des investigations.

ADVERTISEMENT

«Selon ses Statuts et Règlements et ceux de la FIFA, la Confédération Africaine de Football doit s’abstenir de s’impliquer dans la politique et rester neutre sur les questions de nature politique. La CAF a été informée de certaines déclarations politiques émises lors de la cérémonie d'ouverture du Championnat d'Afrique des Nations TotalEnergies Algérie 2022 le vendredi 13 janvier 2023 à Alger. Ces déclarations politiques ne sont pas celles de la CAF et ne reflètent ni un point de vue ou une opinion de la CAF en tant qu'organisation politiquement neutre», a d’abord rappelé l’instance panafricaine pour prendre ses distances.

«La CAF va mener des investigations pour établir si et dans quelle mesure les déclarations politiques et les événements de la cérémonie d'ouverture du CHAN TotalEnergies Algérie 2022 violent les Statuts et Règlements de la CAF et de la FIFA. Elle fera part de ses conclusions en temps opportun», a poursuivi l’instance. Un dossier sensible pour la CAF : en cas d'inaction, le Maroc risque d'accuser l'instance de partialité en faveur de l'Algérie, et, dans le cas contraire, en cas de sanctions, l'Algérie l'accusera d'avoir cédé face au Maroc…

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Santé: des microplastiques détectés dans le placenta et les artères des humains

Santé: des microplastiques détectés dans le placenta et les artères des humains

Dopage : Paul Pogba lourdement condamné

Dopage : Paul Pogba lourdement condamné

Loi d'amnistie : Samuel Sarr encense le président Macky Sall

Loi d'amnistie : Samuel Sarr encense le président Macky Sall

ADVERTISEMENT