'Lions' vs 'Eléphants' ce lundi : la Côte d'Ivoire sort l'artillerie lourde

La Côte d'Ivoire affronte le Sénégal, lundi 29 janvier 2024, en 1/8e de finale de la CAN 2023. Ca sera la 3e confrontation entre les deux pays dans l'histoire ... Du côté des Ivoiriens, on ne lésine pas sur les moyens pour remporter la victoire.

Supporters-ivoiriens

L'engouement est total autour de ce duel entre l’Éléphant et le Lion qui se connaissent très bien dans la forêt. Même si ces derniers mois, le Lion de la Téranga s’est imposé comme le roi et donc part grand favori pour ce match qui s’annonce chaud bouillant, l’Éléphant de la Côte d’Ivoire qui a subi deux corrections durant cette Can 2023 veut se relever. Revenus du coma grâce au Lion de l’Atlas du Maroc, les Ivoiriens mettent tout en œuvre pour dompter le Sénégal et ses stars afin de poursuivre la compétition qui suscite un engouement sans précédent.

ADVERTISEMENT

À part la Fif dirigée par Idriss Diallo, qui a tenté de ramener le sélectionneur français Hervé Renard pour prendre les commandes de l’équipe nationale avant ces huitièmes, c’est le gouvernement qui a décidé de rapprocher les joueurs de la population, rapporte Les Echos. En effet, ce jeudi, renseigne la même source, "le ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé des Sports et du Cadre de Vie annonce créer un élan de solidarité autour de l’équipe nationale".

Et pour y arriver, ce département du gouvernement de la Côte d’Ivoire sollicite de la population «une capsule vidéo de 30 secondes en disant : je soutiens, j’ai confiance aux Éléphants», lit-on dans un communiqué rendu public. Toutes les vidéos qui seront récoltées seront envoyées aux joueurs d’Émerse Fae.

Une queue dès 4h du matin pour l'achat des billets à Yamoussoukro

La Côte d’Ivoire revient de loin. Alors que le pays hôte de la Can 2023 était au bord de l'élimination, les Ivoiriens ont bénéficié de la victoire du Maroc contre la Zambie (1-0) qui leur a assuré automatiquement une place en huitièmes de finale mercredi après 48 heures d'attente. Malgré la déception palpable du côté ivoirien après la lourde défaite contre la Guinée Équatoriale (0-4), les supporters ont retrouvé espoir pour la suite de la compétition et sont toujours prêts à soutenir les Éléphants coûte que coûte, et ce dès le 8e de finale face au Sénégal qui aura lieu lundi à 20h heure locale à Yamoussoukro.

ADVERTISEMENT

Contrairement au stade d’Ebimpé, qui a accueilli les trois premiers matchs de la Côte d’Ivoire et dispose de 60.000 places, le stade Charles Konan Banny de Yamoussoukro n'a qu'une capacité de 20.000 places. C'est dans ce contexte que les supporters mettent tout en œuvre pour faire partie des 20.000 chanceux qui auront l'opportunité d'assister au match entre leur pays et le Sénégal.

Une image circulant sur les réseaux sociaux montre ainsi les supporters locaux faisant la queue dès 4 heures du matin devant un point de vente de Yamoussoukro, démontrant ainsi le soutien indéfectible des Ivoiriens envers leur équipe.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Rose Wardini poursuivie pour 95 millions FCFA

Agression de MNF à dans son quartier : le 7e cas en un mois

Agression de MNF à dans son quartier : "le 7e cas en un mois"

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Situation matrimoniale : confidences de femmes divorcées

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Gaza : le bilan passe à 30 410 morts

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Remplaçant au coup d’envoi, Boulaye Dia refuse d’entrer en jeu

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Violences conjugales : le quotidien traumatisant des victimes (reportage)

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Burkina Faso : « 170 personnes exécutées » dans des attaques de villages !

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Médina Yoro Foula : un enfant de deux ans périt dans un incendie, les récoltes consumées

Clédor Sène dément Farba Ngom

Clédor Sène dément Farba Ngom

ADVERTISEMENT