Mondial 2022 : Belmadi en veut toujours à l'arbitre d'Algérie-Cameroun

Pour le sélectionneur de l'équipe nationale d'Algérie, la pilule ne passe pas, un mois après l'élimination par le Cameroun en barrage de la Coupe du Monde 2022.

Djamel Belmadi a mené l'Algérie à la victoire lors de la CAN 2019, mais a perdu le terrain contre la Guinée équatoriale et la Côte d'Ivoire en 2022

Dans le cadre de l’annonce de sa reconduction à la tête de l’équipe nationale, l’entraîneur de l’Algérie Djamel Belmadi en a remis une couche sur Bakary Gassama, l’arbitre gambien du barrage à la Coupe du monde 2022 perdu contre le Cameroun. Des déclarations lunaires.

ADVERTISEMENT

"Il ne faudra plus accepter ce genre de choses." Un mois après les faits, Djamel Belmadi n’en démord pas. L’entraîneur de la sélection algérienne, qui a annoncé ce dimanche qu’il resterait sur le banc des Fennecs malgré l’échec à la CAN et en éliminatoires à la Coupe du monde 2022, s’en est encore pris à Bakary Gassama, l’arbitre gambien de la rencontre Algérie-Cameroun.

"Je n'ai pas aimé (…) le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille"

"Plus jamais de la vie on laissera deux trois personnes conspirer contre notre pays, tonne Belmadi dans un entretien accordé pour les médias de la fédération. On ne verra plus jamais un arbitre comme ça mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas aimé du tout au lendemain du départ de cet arbitre, à l’aéroport d’Alger, le voir confortablement assis dans les salons à boire un café avec un millefeuille."

Djamel Belmadi raconte ensuite s’être entretenu à plusieurs reprises avec le coupable de ce 29 mars. "J’ai vidé mon sac chez cet arbitre-là, je l’ai croisé un Turquie après et je lui ai redit la même chose, précise-t-il. Je lui ai dit qui il était. Je n’ai pas aimé que nous, nous puissions accepter ce genre de choses. Nous, quand on va dans ces pays, quand on va en Afrique, ce n’est pas ces traitements de faveur que l’on a."

"Il a enlevé l'espoir de tout un peuple et on le laisse comme ça"

Dans des propos presque menaçants, le coach regrette le manque de conséquences sur l’arbitre gambien après une rencontre qui a coûté la qualification à l’Algérie: "Il a enlevé l’espoir de tout un peuple et on le laisse comme ça. Je ne dis pas qu’il faut tuer…"

Pour rappel, la fédération dénonce "un arbitrage scandaleux ayant faussé le résultat du match" et réclame de faire rejouer le match, dans un recours étudié cette semaine par la FIFA à Zurich. Deux buts refusés à Slimani et deux penaltys non sifflés sont à l’origine de la gronde des instances algériennes, qui ont très peu de chances d’avoir gain de cause.

Avec RMC Sports

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Cinq aliments qui contiennent de la vitamine D

Cinq aliments qui contiennent de la vitamine D

Grand-Yoff : un imam porté disparu

Grand-Yoff : un imam porté disparu

L’hécatombe des « influenceurs » ! [Opinion du Contributeur]

L’hécatombe des « influenceurs » ! [Opinion du Contributeur]

Hydrogène vert : un secteur prometteur en Afrique (rapport)

Hydrogène vert : un secteur prometteur en Afrique (rapport)

Tout Yewwi Askan Wi se range derrière Ousmane Sonko

Tout Yewwi Askan Wi se range derrière Ousmane Sonko

Sénégal : des doutes et des peurs… [Opinion du Contributeur]

Sénégal : des doutes et des peurs… [Opinion du Contributeur]

Les pays de la CEDEAO reçoivent un prêt de 50 millions de dollars de la BAD

Les pays de la CEDEAO reçoivent un prêt de 50 millions de dollars de la BAD

Deux ans de prison ferme pour Samba Ka !

Deux ans de prison ferme pour Samba Ka !

Le Rayo réagit au non-transfert de Pathé Ciss : 'Il n’y a eu aucun accord entre les clubs'

Le Rayo réagit au non-transfert de Pathé Ciss : 'Il n’y a eu aucun accord entre les clubs'

ADVERTISEMENT