Qatar 2022 : Iran vs États-Unis, match sous haute tension

De l’électricité dans l’air se profile à l’horizon à l’occasion du match Iran-USA comptant pour la dernière rencontre du Groupe B. Les hostilités sont déjà lancées.

Ramin Rezaeian et Christian Pulisic
ADVERTISEMENT

Mardi 22 novembre dernier, la fédération américaine retire brièvement l'emblème islamique du drapeau iranien pour soutenir les manifestants anti-régime.

Team USA a affiché sur les médias sociaux le drapeau national de l'Iran sans l'emblème de la République islamique, affirmant que ce geste visait à soutenir les manifestants en Iran en prélude du match de ce soir.

Les comptes Twitter, Facebook et Instagram de l'équipe masculine américaine ont affiché une bannière avec les matchs de l'équipe en phase de groupe, avec le drapeau iranien portant uniquement ses couleurs vert, blanc et rouge. Dimanche après-midi, le drapeau normal avec l'emblème avait toutefois été rétabli sur les réseaux sociaux.

Le USSF a déclaré dans un communiqué dimanche matin qu’à travers cette décision, il visait exprimer son soutien aux femmes iraniennes qui luttent pour leurs droits humains fondamentaux.

« Nous voulions montrer notre soutien aux femmes en Iran avec notre graphique pendant 24 heures », a déclaré la fédération.

Concernant les joueurs américains, le défenseur Walker Zimmerman a déclaré qu’ils n'étaient pas au courant de ces affiches.

« Nous ne savions rien de ces messages, mais nous sommes des défenseurs des droits des femmes », a-t-il déclaré. « Nous nous concentrons beaucoup sur le match de mardi et sur l’aspect sportif. (...) Je pense que c'est un groupe très concentré, mais en même temps, nous compatissons et nous croyons fermement aux droits des femmes et nous les soutenons », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, pour comprendre le contexte, il faut rappeler que des manifestations, qui durent depuis des mois, mettent en cause le gouvernement iranien à la suite de la mort, le 16 septembre, de Mahsa Amini, jeune femme âgée de 22 ans. Elle avait été détenue par la police des mœurs iranienne.

L'Iran continue d’affirmer que les manifestations ont été fomentées par ses ennemis étrangers, notamment les États-Unis.

La télévision d'État a accusé la fédération américaine de football d’avoir « retiré le symbole d'Allah » du drapeau iranien.

L'agence de presse ISNA a cité Safiollah Fagahanpour, un conseiller de la Fédération iranienne de football, affirmant que les « mesures prises concernant le drapeau de la République islamique d'Iran sont contraires à la loi » des compétitions de la FIFA. « Ils doivent être tenus pour responsables. Il est évident qu'ils veulent affecter la performance de l'Iran contre les États-Unis en faisant cela », a ajouté Fagahanpour.

« En postant une image déformée du drapeau de la République islamique d'Iran sur son compte officiel, l'équipe de football américaine a enfreint la charte de la FIFA, pour laquelle une suspension de 10 matchs est la sanction appropriée. (…) L'équipe des États-Unis devrait être expulsée de la Coupe du monde 2022 », a tweeté dimanche l'agence de presse Tasnim, affiliée à l'État iranien.

Le drapeau en question a été conçu en 1980. On peut y avoir une épée et les phrases suivantes : « Il n'y a pas d'autre dieu que Dieu » et « Dieu est le plus grand ».

Par ailleurs, ce match illustre parfaitement une vérité implacable : football et géopolitique ne font pas souvent bon ménage; même si au Mondial 1998, les joueurs des deux sélections avaient montré des scènes de fraternisation au coup d’envoi d’une rencontre finalement remportée par les Iraniens (2-1).

Rendez-vous ce soir à 19h GMT.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Voyages nocturnes : Une nouvelle dérogation pour les transporteurs

Voyages nocturnes : Une nouvelle dérogation pour les transporteurs

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Comment supprimer ses données personnelles sur internet sans laisser de traces ?

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Bournemouth : le transfert de Nicolas Jackson bloqué

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Affaire Sweet Beauté : Sonko saisit la Chambre d'accusation

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

Une nouvelle plainte contre le Tiktokeur Samba Ka

Rebondissement dans l'affaire des 805 kg de cocaïne saisis

Rebondissement dans l'affaire des 805 kg de cocaïne saisis

Electricité : 52 milliards FCFA pour éclairer 30.000 ménages

Electricité : 52 milliards FCFA pour éclairer 30.000 ménages

Perle rare, Cathy virginie la nouvelle pépite du cinéma

Perle rare, Cathy "virginie" la nouvelle pépite du cinéma

Affaire Sweet Beauté : l'ancien procureur Serigne Bassirou Guèye répond à Sonko

Affaire Sweet Beauté : l'ancien procureur Serigne Bassirou Guèye répond à Sonko

ADVERTISEMENT