Qatar 2022 : le président Weah ‘fier’ de son fils Timothy

Lundi soir, Timothy Weah a réalisé un exploit dont son père, lauréat du Ballon d'Or, ne pouvait que rêver, mais qu'il n'a jamais pu accomplir dans son illustre carrière.

George Weah a remporté le Ballon d'Or en 1995, mais son fils Timothy ne se montre pas encore aussi performant.

Après la performance de son fils lors du match nul 1-1 de la Coupe du Monde entre les États-Unis et le Pays de Galles, le président du Liberia et George Weah, Ballon d'Or 1995, s'est décrit comme un « papa fier ».

Son fils, Timothy, a participé à ce qui pourrait être décrit comme un match frustrant pour la sélection nationale américaine, qui faisait son retour à la Coupe du monde depuis 2014, en marquant le seul but de son équipe.

En effet, à moins de 10 min de la fin du match, le Pays de Galles a obtenu un penalty que Gareth Bale a transformé. Les deux équipes se sont ensuite partagé les points.

Bien que le résultat soit décevant, Weah a pu partager ce moment de bonheur sur Twitter. « Je viens de dîner avec mon fils Timothy Weah. Je suis un papa fier », a-t-il posté.

Les Weah, un destin pas comme les autres

Après sa retraite du football, l'ancienne star de Monaco, du Paris Saint-Germain, de l'AC Milan, de Chelsea, de Manchester City et de Marseille s'est lancée en politique et a fini par se présenter à la présidence du Liberia.

En 2018, il a été élu 25e président du pays, succédant à Ellen Johnson Sirleaf.

À ce jour, Weah reste le seul Ballon d'Or africain, qu'il a remporté en 1995 après ses excellentes performances avec l'AC Milan et le Paris Saint-Germain.

En équipe nationale, il compte 75 sélections (18 buts) et a participé à deux Coupes d'Afrique des Nations (CAN).

Par ailleurs, Weah est souvent considéré comme l'un des meilleurs joueurs à n'avoir jamais participé à la Coupe du monde, destin que son fils Timothy n'a pas voulu connaitre.

C'est pourquoi, en 2018, après avoir représenté les États-Unis en U15 et U23, Timothy fait ses débuts avec l’équipe première. Il est né à Brooklyn, New York, et a vécu ses premières années en Floride.

Malgré les multiples critiques sur son choix de représenter les États-Unis plutôt que la nation de son père, il continue de réaliser des performances de haut niveau avec la sélection américaine.

Pour leur prochaine rencontre, les États-Unis vont croiser l’Angleterre vendredi. Ce sera un match difficile au vu de la prestation des Anglais qui ont écrasé l’Iran par 6-2 lors de leur premier match.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le Brésil cartonne la Corée du Sud

Le Brésil cartonne la Corée du Sud

Tristesse et désillusion après l'élimination des lions du Sénégal

Tristesse et désillusion après l'élimination des lions du Sénégal

Trafic aérien : les ADS ont recensé 22 540 mouvements d'avions

Trafic aérien : les ADS ont recensé 22 540 mouvements d'avions

Le Sénégal 4e pays africain ayant reçu le plus d’argent de sa diaspora en 2022

Le Sénégal 4e pays africain ayant reçu le plus d’argent de sa diaspora en 2022

Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Ça devient moche [Opinion du Contributeur]

Ça devient moche [Opinion du Contributeur]

Ne politisons pas la bêtise ! [Opinion du Contributeur]

Ne politisons pas la bêtise ! [Opinion du Contributeur]

Exclu de la sélection, le gardien camerounais Onana joue au football de rue

Exclu de la sélection, le gardien camerounais Onana joue au football de rue

Ce trait de caractère prouve que vous êtes plus intelligent que les autres

Ce trait de caractère prouve que vous êtes plus intelligent que les autres