Sénégal, Yes we Can !

Nous voilà repartis à la quête d'un premier sacre continental. Deux ans après la finale perdue face à l'Algérie, sommes nous prêts à remporter le titre ? Réponse dans quelques semaines…

SENEGAL - les joueurs célèbrent une victoire 2-0 contre la Pologne lors de la Coupe du monde 2018

Comme si la nature répondait à nos besoins ! Depuis la génération d'El Hadji Diouf qui a tiré sa révérence en 2008 face à la Gambie, nous nous présentions toujours avec un talon d'Achille à la Can. Le premier soucis a été le poste de gardien. Le départ de Tony Sylva plongeait la sélection dans une certaine inconstance. Beaucoup de joueurs se sont succédés au poste sans pour autant s'imposer dans le temps : Bouna Coundoul - Khadim Ndiaye - Ousmane Mané et Abdoulaye Diallo… Aujourd'hui, ce problème semble résolu avec Mendy. Jamais le Sénégal n'a eu autant de qualité à ce poste, Mendy étant l'un des meilleurs gardiens au monde l'année dernière.

L'autre soucis se situait au niveau de l'attaque de pointe. Depuis Mamadou Niang, les attaquants se succèdent sans pour autant s'imposer. S'y ajoutent des stats très maigres : En 2015, les attaquants de pointe ont marqué deux buts en 3 matchs (Moussa Sow et Mame Biram Diouf), En 2017, un seul but a été marqué par un attaquant de pointe sur les 6 (Moussa Sow contre l'Algérie). Pour finir, en 2019, l'attaquant de pointe titulaire n'a marqué aucun but, aucun autre attaquant de pointe n'a marqué. Pour résumer, Depuis la Can 2015, le Sénégal a joué 14 matchs, les attaquants de pointe, titulaires comme remplaçants n'ont marqué que 3 buts sur les 17 buts inscrits en 3 Can !

Aujourd'hui, pour cette Can 2021, nous nous présentons avec un effectif relativement complet. Nous avons des gardiens de qualité et des attaquants de qualité qui peuvent se relayer. Ils jouent dans de grands clubs. Cela peut être un atout. Maintenant, le soucis majeur durant cette can est sans doute les blessures et la Covid. Déjà l'effectif est amputé de deux titulaires indiscutables (Krépin et Sarr), il va falloir à Aliou Cissé de rééquilibrer l'équipe tout en parant aux éventualités, loin d'être gagné. Ce qui est sûr, c'est que le Sénégal se présente encore comme l'un des favoris, espérons que cette belle génération soit primée avant qu'elle n'entre au crépuscule de sa vie…

REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ PULSE!

Autoriser les notifications dans les paramètres du navigateur

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

La liste des bagages interdits à bord du TER

La liste des bagages interdits à bord du TER

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Assomption : pourquoi le lundi 16 août n'est pas un jour férié

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Hausse des prix: la taxe sur le sucre temporairement suspendue [document]

Voyages et loisirs

Tapha Tine vs Boy Niang 2: L'arène nationale retient son souffle!

Tapha Tine vs Boy Niang 2: L'arène nationale retient son souffle!

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Keur Mbaye Fall: Un humanitaire français violait des mineurs défavorisés

Sorcellerie : voici le top 5 des pays les plus mystiques d'Afrique

Sorcellerie : voici le top 5 des pays les plus mystiques d'Afrique

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Magistrature : Un grand chamboulement en vue

Afrique de l'Ouest : Plus de 300 jeunes partent travailler en France grâce à Euro Placement !

Afrique de l'Ouest : Plus de 300 jeunes partent travailler en France grâce à Euro Placement !