Un pétard explose sur la tête de Mory Diaw : le suspect libéré

L’homme accusé d’avoir jeté un pétard sur un gardien pendant Montpellier-Clermont dimanche 8 octobre 2023 ainsi que le potentiel fournisseur du projectile sont placés sous contrôle judiciaire.

Tribunal de Montpellier

L'auteur présumé du jet de pétard sur Mory Diaw, le gardien de Clermont, a été arrêté dimanche et a comparu devant le tribunal judiciaire de Montpellier. Le MHSC et le Clermont Foot ont porté plainte contre le suspect, un homme d'une petite trentaine d'années, éméché au moment des faits. Le mis en cause et son fournisseur ont été placés sous contrôle judiciaire, a indiqué le parquet de Montpellier mercredi 11 octobre 2023.

ADVERTISEMENT

Ils seront jugés « à bref délai », lors d’une audience fixée au jeudi 16 novembre à 14h -heure de France), a précisé le procureur de la République de Montpellier, Fabrice Bélargent, confirmant une information du quotidien Midi Libre. Jusqu’à cette audience, ils ont notamment l’interdiction de paraître dans toute enceinte sportive, et notamment dans les stades de football.

Le match de Ligue 1 entre Montpellier et Clermont, comptant pour la 8e journée et qui se jouait au stade de la Mosson dimanche 8 octobre, avait été définitivement arrêté à la 91e minute de jeu après un jet de pétard ayant explosé tout près du gardien de but de Clermont Mory Diaw. Le MHSC menait alors 4-2.

ADVERTISEMENT

Le gardien auvergnat, international sénégalais, s’était alors couché en portant la main à une oreille, avant d’être évacué sur une civière. Il a reçu un jour d’incapacité totale de travail (ITT), a indiqué le procureur de Montpellier.

L’homme soupçonné d’avoir lancé le pétard - parti de la tribune Etang de Thau, qui accueille des supporters montpelliérains -, est poursuivi pour « violence avec usage ou menace d’une arme ayant entraîné une ITT de moins de huit jours » lors d’une manifestation sportive et « usage de fusée ou artifice dans une enceinte sportive », selon le procureur de Montpellier.

Un second homme, suspecté d’avoir remis le pétard au premier - ce qu’il dément -, est lui poursuivi pour « détention de fusée ou artifice dans une enceinte sportive lors d’une manifestation sportive », a complété Fabrice Bélargent.

Après avoir réalisé des examens complémentaires lundi 9 octobre à Clermont-Ferrand, Mory Diaw a été autorisé par son club à rejoindre la sélection sénégalaise pour un match amical contre le Cameroun prévu le lundi 16 octobre à Lens (Pas-de-Calais).

« Il y a de l’écœurement, de la désillusion et de la tristesse », avait regretté après l’incident le président montpelliérain Laurent Nicollin, déplorant le geste d’une « personne isolée (qui) peut pénaliser une équipe ». Le club auvergnat a de son côté appelé à « éradiquer ce type de comportements au sein de nos stades ».

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Mbour : l’incroyable histoire du couple qui a donné naissance et baptisé sa fille en prison

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Parfums volés : 2 ans de prison avec sursis pour Gris 2

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

Suspendu 4 ans, Pogba prend la parole

'Je vais quitter TikTok: la triste annonce du comédien Boss

'Je vais quitter TikTok": la triste annonce du comédien Boss

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna:  'c'est une stratégie de Macky Sall'

Pawlish Mbaye sur le mariage de Guy Marius Sagna: 'c'est une stratégie de Macky Sall'

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de yamba

Zac Mbao: un couturier arrêté avec 150 cornet de "yamba"

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Manifestations réprimées au Sénégal : la grave révélation de Al Jazeera

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Un candidat à la Présidentielle serait un homosexuel, l'autre un narcotrafiquant

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

Marché central de Mbour : des cantines consumées, 100 millions de pertes

ADVERTISEMENT