Zappé par Aliou Cissé, un international sénégalais drague la Guinée Bissau

Ancien de la Cavée Verte et plus jeune capitaine du championnat de France à seulement 21 ans, Arouna Sangante, qui a la double nationale (sénégalaise et bissau guinéenne) tarde à être appelé en équipe nationale A sénégalaise malgré des prestations abouties en club…

Arouna-Sangante

Dans un milieu réputé pour laisser beaucoup de rêveurs sur le bord de la route, Arouna Sangante a su tisser sa toile avec méthode et application pour aller toucher son rêve : devenir footballeur professionnel. Pur produit du HAC comme Paul Pogba ou Steve Mandanda avant lui, le jeune défenseur sénégalo-bissau-guinéen a connu l’ascenseur social dans son club formateur, où il est aujourd’hui capitaine à seulement 21 ans.

ADVERTISEMENT

Alors que la CAN approche, Sangante, né au Sénégal mais possédant aussi des origines bissau-guinéennes, pourrait bientôt enfiler la tunique des Lycaons, même si rien n'est décidé pour le moment alors qu'il avait été appelé en mars par le Sénégal U23. « Entre le Sénégal et la Guinée-Bissau, je n’ai pas vraiment de préférence, je vais voir les choses comme elles se présenteront. Ça dépendra aussi beaucoup de moi, de mes performances, de mon état et des solutions qui s’offriront à moi. Après, ce que je peux dire, c’est que pour la sélection, je n’ai pas encore fait mon choix », a-t-il déclaré, dans un entretien avec Footmercato.

« Je n’en veux pas Aliou Cissé, il est le sélectionneur et il a fait ses choix »

Pas appelé avec les Lions, le natif de Mbao n'éprouve pas pour autant de ressentiment négatif à l'encontre du sélectionneur : « Je ne lui en veux pas, Aliou Cissé est le sélectionneur, il fait ses choix et je me suis dit que si aujourd’hui je n’y suis pas, c’est que j’ai encore beaucoup de choses à travailler et c’est ce que je vais continuer à faire, avec détermination et après ça on verra si les choses vont changer. Si j’échange avec le sélectionneur ? Non pas du tout, j’échange un peu avec ceux des U23 mais ils ne sont pas en relation avec ceux d’en haut, c’est un peu compliqué ».

ADVERTISEMENT

Il faut dire qu'entre Moussa Niakhaté, Abdou Diallo ou encore Kalidou Koulibaly, la concurrence est rude à son poste. « Ce sont des bons joueurs qui ont déjà prouvé tout au long de leur carrière et maintenant c’est à moi de monter les curseurs pour coller à leur niveau et pour espérer plus. La CAN est un objectif que j’ai en tête, forcément. Avec qui ? Je ne sais pas encore mais c’est un objectif que je me fixe et que j’aimerais réaliser. Pour ce qui est du favori pour la CAN, je n’en ai pas (rires) », détaille le plus jeune capitaine du championnat de France.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT