Autoroute à péage : L’État empoche 14 milliards FCFA du concessionnaire

La renégociation du contrat de la concession autoroutière Dakar-Diamniadio-AIBD a porté ses fruits.

Vue aérienne de l'autoroute de Dakar

L’Etat du Sénégal, qui s’est retrouvé avec 25% du capital de la Société concessionnaire de l’autoroute à péage (Secaa), a empoché 14,5 milliards FCFA pour l’année 2021, dont 3,2 milliards au titre des acquis de la renégociation. Ces chiffres ont été communiqués par le DG de l’Apix, Mountaga Sy.

Selon Sy, l’entrée du Sénégal au capital de Secca provient des conclusions des renégociations des contrats de concession qui portaient sur deux véhicules contractuels, le contrat initial de Dakar-à Diamniadio et le contrat complémentaire de Diamniadio à l’Aibd. Lesdits contrats ont été unifiés désormais à un contrat unique.

Il a annoncé que l’Etat veut renforcer les capacités de l’infrastructure de l’autoroute. « A Rufisque, nous allons passer à 2 fois 8 voies pour qu’il y ait moins de retard et moins de temps perdu au niveau de la gare. Il y aura aussi sur des deux voies, deux voies sans arrêts », a-t-il annoncé. Le DG de l’Apix révèle aussi que l’Etat veut moderniser le dispositif de gestion des barrières avec la détection de la carte Rapido.

Pour rappel, l’Etat du Sénégal a fait son entrée dans le capital de la société concessionnaire de l’autoroute à péage (SECAA) à hauteur de 25% le 22 décembre 2021.

Le nouveau contrat signé stipule que le Sénégal percevra désormais une redevance domaniale annuelle représentant 2% du chiffre d’affaires annuel de la Secaa, avec un minimum de 800 millions de francs Cfa par an, au lieu de 1 000 francs Cfa par an dans le contrat initial.

Le gouvernement «a conclu une clause de partage des fruits à effet immédiat, avec des flux positifs pour l’Etat pendant toute la durée de la concession. Cela consacre la suppression du principe du compte séquestre et de toutes les conditions qui rendaient impossible son activation dans le contrat initial. Le taux de rendement interne cible est plafonné à hauteur de 17% au lieu de 20,1% dans le contrat complémentaire et avec correction d’hypothèses.

Un gel de l’indexation des tarifs à l’inflation sera appliqué pendant 5 ans. Cela signifie que le concessionnaire n’aura plus la possibilité, pendant les 5 prochaines années, d’augmenter les prix du péage.

Recevez nos Top Stories dans votre boîte de réception

Bienvenue dans la communauté Pulse! Nous vous enverrons sur une base quotidienne les dernières nouvelles sur l'actualité le divertissement et plus encore. Ne ratez rien! Rejoignez-nous sur toutes nos autres chaînes - Restons connectés!

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Pour vivre plus longtemps, buvez du café

Pour vivre plus longtemps, buvez du café

La peine des Condamnés (Opinion du contributeur)

La peine des Condamnés (Opinion du contributeur)

Mercato: Le Réal en pôle position pour recruter Jude Belligham

Mercato: Le Réal en pôle position pour recruter Jude Belligham

Plongée sur l'épave du Joola : révélations inédites !

Plongée sur l'épave du Joola : révélations inédites !

Kaliphone Sall :“Ousmane Sonko devrait aussi aller en prison…

Kaliphone Sall :“Ousmane Sonko devrait aussi aller en prison…”

Citoyenneté russe accordée au lanceur d'alerte Edward Snowden

Citoyenneté russe accordée au lanceur d'alerte Edward Snowden

Sélection africaine la plus chère : la position du Sénégal

Sélection africaine la plus chère : la position du Sénégal

Pourquoi Mimi Touré  conserve son poste après son départ du groupe parlementaire Bby

Pourquoi Mimi Touré conserve son poste après son départ du groupe parlementaire Bby

Accusé de viol par Adja Thiaré : pourquoi Kalifone a été libéré ?

Accusé de viol par Adja Thiaré : pourquoi Kalifone a été libéré ?