Envois de fonds : la Banque mondiale table sur une faible hausse en 2023 et 2024

Selon la Banque mondiale, les envois de fonds vers l'Afrique, après avoir connu une forte croissance en 2021 et 2022, ne devraient augmenter que légèrement en 2023 et 2024. L’institution impute ces prévisions au coût élevé des transferts internationaux.

Transfert d'argent

Les envois de fonds vers les pays en développement ne devraient augmenter que de 1,4 % en 2023, contre 8 % en 2022, révèle un rapport conjoint de la Banque mondiale et de Knomad. Cela s'explique par le fait que la croissance du PIB dans les pays riches poursuit son ralentissement (à seulement 0,8 % en 2023), réduisant encore les avantages salariaux des migrants.

Si les envois de fonds devraient croitre en Amérique latine et dans les Caraïbes, grâce à un marché du travail solide, en Afrique subsaharienne, la croissance sera faible (+1,3 %).

Selon le rapport, l’augmentation des flux d’envois de fonds vers la région a soutenu les comptes courants de plusieurs pays africains. Si l’on prend l’exemple du Sénégal, le compte des revenus secondaires s’est renforcé en 2022 grâce aux envois de fonds des travailleurs émigrés.

Les flux d’envois de fonds vers l’Afrique subsaharienne étaient presque deux fois plus importants que les flux d’investissements étrangers, et relativement plus stables, en 2022.

ADVERTISEMENT

Les pays les plus tributaires des envois de fonds en proportion du PIB sont la Gambie, le Lesotho, les Comores et le Cap-Vert.

Par ailleurs, le rapport déplore que l'Afrique subsaharienne reste la région où les frais d'envoi de fonds restent les plus élevés. Les expéditeurs ont dû payer en moyenne 8,0 % pour envoyer 200 dollars vers les pays africains au quatrième trimestre 2022, contre 7,8 % un an plus tôt. Cependant, l’Afrique francophone est le meilleur élève. Les transferts du Sénégal vers le Mali, de la Côte d’Ivoire vers le Mali, de la France vers le Sénégal, sont parmi les moins chers.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

Macky Sall persiste et signe : 'le 2 avril, c'est fini pour moi'

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

CCIAD : suivez en direct le dialogue national

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Le témoignage poignant du détenu (politique) 'Cheikh Bi'

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

Nécrologie: Prince Fadiga, le jeune 'marié' à 16 ans n'est plus

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

'Dimanche non électoral' : ce qu'ont déposé les 16 candidats au C.C

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Nigeria : l'armée nigériane dément une tentative de coup d'Etat contre le président Bola Tinubu

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Un bébé se fait 'décapiter' sous les yeux de son père

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Dialogue : Idrissa Seck (aussi) décline l'invitation de Macky Sall

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

Angleterre : un migrant sénégalais condamné à 9 ans

ADVERTISEMENT