Le Sénégal engage le dernier virage de sa production pétrolière

Le Sénégal entame son dernier virage pour la production pétrolière dont les premiers barils sont attendus au courant de cette année selon les informations relayées par L'As quotidien.

exploitation-petrole

Après avoir entamé son voyage inaugural depuis le chantier naval de Seatrium en Singapour, le 22 décembre 2023, l’Unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) Léopold Sédar Senghor (LSS) est arrivé sur le champ pétrolier de Sangomar, ce 10 février 2024.

La Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et ses partenaires viennent de poser un grand pas dans l’exploitation prochaine du pétrole. En effet, le Sénégal va recevoir dans quelques mois ses premiers barils. Et l’arrivée du FPSO (Unité flottante de production, de stockage et de déchargement) Léopold Sédar Senghor (LSS) sur le champ pétrolier de Sangomar le samedi dernier en est une parfaite illustration.

D’une capacité de production estimée à environ 100 000 barils de pétrole par jour, cette unité est l’élément central du dispositif d’exploitation du champ pétrolier Sangomar, qui fera entrer le Sénégal de plain-pied dans le cercle restreint des pays producteurs de pétrole. Ce qui fait dire à PETROSEN que l’arrivée du FPSO LSS dans les eaux sénégalaises marque une étape significative vers le démarrage de la production de pétrole au Sénégal, prévu pour mi-2024.

Pour la société sénégalaise, notre pays entame ainsi son dernier virage vers l’exploitation du pétrole, cela, malgré les multiples défis liés à ce projet. En effet, l’Etat du Sénégal, la Société des Pétroles du Sénégal (PETROSEN) et l’opérateur WOODSIDE ont réussi à surmonter tous les obstacles pour parvenir à cette étape cruciale de notre économie. Il faut rappeler que le champ de Sangomar, destination du navire, est appelé à devenir un centre de production pétrolière dans la région.

ADVERTISEMENT

Le projet a rencontré de nombreux défis, notamment les perturbations causées par la pandémie de COVID-19, qui ont nécessité le transfert de la phase finale de construction du FPSO de la Chine à Singapour. Ce transfert a permis d’achever les travaux d’intégration et de mise en service dans un contexte mondial difficile marqué par la guerre en Ukraine et les conséquences économiques qui en ont découlé, telles que l’inflation et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement.

Le FPSO, qui mesure 372 mètres de long et 58 mètres de large, a une capacité de stockage de 1,3 million de barils. Il est prévu qu’il s’ancre dans le champ de Sangomar à une profondeur d’environ 780 mètres, d’ici 2024. Le navire est conçu pour produire un nombre impressionnant de 100 000 à 125 000 barils de pétrole brut par jour.

Le navire, avec sa tourelle, ses quartiers d’habitation, peut accueillir jusqu’à 140 personnes. L’achèvement du FPSO Léopold Sédar Senghor a levé les incertitudes concernant la première production de pétrole du Sénégal, qui est maintenant prévue pour la mi-2024.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Plus de 10.000 tonnes d’oignon invendues dans les Zone des Niayes

Plus de 10.000 tonnes d’oignon invendues dans les Zone des Niayes

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Insécurité alimentaire : quatre régions du Sénégal menacées

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Escroquerie : R. A. Badji se fait passer pour un gendarme et finit en prison

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Kolda: le présumé terroriste polono-guinéen placé sous bracelet électronique

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Droits humains : après les USA, Amnesty épingle Macky Sall et son régime

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Inceste à Guédiawaye : il transforme sa fille adoptive de 12 ans en objet sexuel

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Violences politiques : vers la création d’une commission d’indemnisation des victimes

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

Gambie : une nouvelle lois pour juger les crimes commis sous Yahya Jammeh

Mauritanie : Mohamed Ould Abdel Aziz, en prison, entend déposer sa candidature

Mauritanie : Mohamed Ould Abdel Aziz, en prison, entend déposer sa candidature

ADVERTISEMENT