Show of the year : la réponse du producteur au ministre de la Culture

L'annulation du grand concert de NitDoff a fait couler beaucoup d'encre ce weekend. Après la sortie du ministre de la Culture, le producteur du "Show of the year" Mamadou Shaheim Diop a apporté la réplique.

Le producteur sénégalais Mamadou Shaheim Diop

Après l'annulation de son "Show of the year", le rappeur NitDoff était dans tous ses états. Il a accusé l'Etat du Sénégal de vouloir saboter son concert à cause de son appartenance politique. Mor Talla Gueye est allé jusqu'à déclarer qu'il "n'était pas intéressé par un soutien des pouvoirs publics".

Une déclaration qui a fait réagir le ministre de la culture Aliou Sow. Lors du festival Kom Kom de Ziguinchor, le ministre a pris le contre pied des allégations du rappeur.

Dans un communiqué, le ministre révèle que le rappeur a bénéficié du Fonds de Développement des Cultures Urbaines (FDCU) durant les deux derniers années. Et cette année encore, "au terme du processus de sélection de l’appel du projet, il lui a été accordé Cinq millions (5 .000.000) F CFA non encore décaissés à travers sa structure "Shaheim Chamber", précise le ministre.

ADVERTISEMENT

La réaction du camp de NitDoff

Mais la réplique du producteur de l'évènement ne s'est pas faite attendre. Dans une correspondance, Mamadou Shaheim Diop répond au ministre Aliou Sow.

"A Mr. Aliou Sow Ministre de la culture.

Mr. Le Ministre Aliou Sow avec tout le respect que nous avons pour votre autorité, excusez nous de vous dire que vous avez raté une belle occasion d’accomplir une de vos missions.

Mr. Le Ministre, ces fameux fonds dont vous parlez nous y avons droit comme toute autre structure culturelle basée au Sénégal, organisant le plus grand événement de culture urbaine au Sénégal.

Concernant cette année la demande qui a été accordée, était pour le Show of the year TOUR.

Pour rappel, le Show Of The Year TOUR a, finalement, été effectué sans la perception de ces dites subventions. Nous sommes, donc, toujours dans l’attente du versement. Cette somme promise, bien que significative, ne représente même pas le 1/4 du budget.

Vous allez donc aisément comprendre, Monsieur Le Ministre, que pour la 12eme édition du SOTY dont vous parlez, aucune subvention, ni accord de principe a émané de l’Etat. Ce qui revient à dire que nous restons totalement indépendant de l’Etat.

Vous pouvez Mr. Le ministre regarder notre affiche et vous y trouverez le Logo du FDCU, et pourtant aucun centime n’a été décaissé par vos services. Ce fait prouve que nous vous prenons comme des partenaires, car étant sous votre tutelle et non comme des adversaires politiques.

Ces fonds du FDCU dont vous parlez nous n’avons fait que répondre à un appel à candidature sans restriction aucune.

Mr. Le Ministre de la Culture, nous faisons appel à votre autorité pour que nous puissions trouver une solution heureuse et profitable a toutes les parties prenantes

Mr. Le Ministre ce que nous attendons de vous en tant que tuteur c’est de trouver une issue favorable à cette situation et non pas de proférer des menaces des acteurs culturels.

Nous passons sous silence la réponse à notre très cher Ministre de la Jeunesse. Notre profond respect pour la jeunesse sénégalaise nous interdit de verser dans un débat de caniveau ".

Mamadou Shaheim Diop

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Libération de Sonko et Diomaye Faye : la bonne nouvelle annoncée par Macky Sall

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Le coup de gueule de Macky contre la presse internationale

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Macky Sall : « La liberté provisoire de Diomaye dépend de ses avocats »

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Libération de Sonko et de Bassirou : le président Macky Sall veut un climat d'apaisement

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

Macky Sall : 'je quitterai le pouvoir le 2 avril 2024'

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

USA : en Alabama, les enbryons in vitro considérés comme des enfants à naître

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Suivez en direct l'entretien de la presse avec le Président Macky Sall

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

Diodio Glow Skin: la femme d'affaires livre les clés de sa réussite

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

La journaliste Absa Hane porte plainte contre la police nationale

ADVERTISEMENT