Placées sous mandat de dépôt pour les chefs d’inculpation de collecte et diffusion des données à caractère personnel, attentat à la pudeur et atteinte à la dignité humaine, elles répondront de leur acte qui a suscité l’indignation chez beaucoup de Sénégalais.

Pour rappel, ces trois individus ont été arrêtés par la police de Dieuppeul après une vidéo virale sur les réseaux sociaux les montrant faisant subir un traitement assez dégradant à la dame Fatou Ndoye, âgée de 31 ans. Cette dernière ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales n’a pas été entendue par les enquêteurs. Lesquels se sont contentés des dépositions des témoins pour dresser leur procès-verbal avant de déférer les mis en cause devant le maitre des poursuites. Qui, après les avoir entendus à son tour, les a placés sous mandat de dépôt.