Une opération de contrôle sous-tendue par une volonté ferme de remettre de l’ordre dans l’occupation des logements de fonction pour le personnel enseignant africain de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), dont la gestion des attributions, selon des sources universitaires, a atteint un point de non-retour. Une situation catastrophique qui a fait l’objet de beaucoup de plaintes et de récriminations, à la laquelle l’Ucad, veut mettre un terme.

Les premières victimes tombent. Le Pr de Droit Amsatou Sow Sidibé a été sommée de quitter immédiatement et sans délai son logement universitaire qu’elle occupe au Point-E. Idem pour l’actuel recteur de l’université de Ziguinchor, Mamadou Badji sommé aussi de quitter sa résidence universitaire sise à Fann Résidences. Selon L’OBS qui donne l’information, ils doivent céder leurs logements attribués respectivement aux Pr Moussa Seydi et au Pr Modou Oumy Kane, depuis décembre 2020. Les Professeurs Amsatou Sow Sidibé et Mamadou Badji ont reçu, hier, par voie d’huissier, une signification avec sommation de déguerpir.