Casamance: Les dernières bases du MFDC tombent entre les mains de l'armée

Les quatre dernières bases historiques des rebelles du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), situées sur le front Sud, à la frontière avec la Guinée Bissau, ont été intégralement reprises après plus de dix jours d’intervention de l’Armée nationale, a constaté l’APS.

Armée sénégalaise

’’Les premières bases historiques du MFDC ont été neutralisées et reprises par l’Armée’’, a déclaré, ce mardi, le Colonel Souleymane Kandé, commandant de la zone militaire numéro 5 de Ziguinchor. Il s’agit des bases de Bamoune-Bilass, Boussoloum, Badiong et Sikoune.

L’officier des armées sénégalaises s’exprimait en marge d’une visite sur le terrain des opérations en compagnie de journalistes.

Le commandement de la zone militaire numéro 5 a déclenché le 25 janvier dernier une opération d’envergure visant à déloger des bandes armées des zones qu’elles occupent. Il s’agit à travers ces opérations militaires de créer les conditions favorables à un retour de populations déplacées dans leurs villages abandonnées depuis une trentaine d’années.

Le Colonel Souleymane Kandé a, dans la foulée, annoncé la création de postes militaires sur le long de la ligne frontalière avec la Guinée Bissau à la faveur de la réactualisation récente des accords militaires entre les deux pays.

Il a d’ailleurs salué le ’’grand concours’’ de l’Armée bissau-guinéenne dans les récentes opérations de sécurisation de la zone.

ADVERTISEMENT

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ADVERTISEMENT