COVID-19 : « 36% DES CHEFS DE FAMILLES ONT ARRÊTÉ DE TRAVAILLER » SELON LE RAPPORT DE L'ANSD

La Covid-19 et ses conséquences surtout économiques ont fortement impacté les ménages. D’après le rapport intitulé « Suivi de l’impact sur le Bien-être des ménages », 36% des chefs de famille ont arrêté de travailler dont 30% pour des motifs liés à la covid-19. L’étude a été réalisée du 3 juin au 19 juillet.

COVID-19 : « 36% DES CHEFS DE FAMILLES ONT ARRÊTÉ DE TRAVAILLER » SELON LE RAPPORT DE L'ANSD

Impact de la Covid-19 sur l’emploi des chefs de famille.

En effet, parmi les chefs de ménages qui avaient un emploi avant la crise, 60% ont conservé le même emploi, 4 % ont changé d’emploi et 36% ont arrêté de travailler dont 30% pour des motifs liés à la covid-19, signale le rapport. Lequel ajoute que les chefs de ménage travaillant dans les services, dans le commerce, dans l’administration publique, dans les transports et les communications, dans les mines et carrières sont particulièrement touchés par la crise de la covid-19.

Par contre, les travailleurs de l’agriculture semblent beaucoup plus épargnés que leurs pairs. Mais 85% des ménages affirment subir une baisse de leurs revenus, les revenus qui se contractent le plus étant le revenu des entreprises familiales non agricoles et les transferts privés à l’endroit des ménages.

S’agissant de l’accès des ménages aux services de base, le rapport souligne que six ménages sur dix ont essayé de s’approvisionner en produits alimentaires sans le pouvoir. 50% parmi eux, ont eu besoin de s’approvisionner en poisson frais mais n’ont pas pu.

Et un quart des ménages qui ont eu besoin de soins médicaux n’y ont pas eu accès, la principale raison évoquée étant le manque d’argent.

Quid du plan de résilience économique mis en place par l’État du Sénégal ? Une large majorité des ménages apprécient les mesures économiques et sociales édictées par le gouvernement en riposte à la covid-19 mais les mesures de soutien aux entreprises et de protection de l’emploi semblent cependant être les moins appréciées, selon l’étude.

Parmi les mesures restrictives, la fermeture des marchés reste, néanmoins, la moins appréciée par les ménages.

Par ailleurs, près de neuf chefs de ménage sur dix ont connaissance d’au moins une mesure gouvernementale contre la covid-19. Les principales mesures connues étant la limitation des déplacements (70%), le couvre-feu (69%) et l’interdiction de rassemblement (68%), même si la situation actuelle relate plutôt une période de relâchement vis-à-vis des gestes barrières.

Témoin d'un événement? Contactez-nous directement sur nos réseaux sociaux ou via:

Email: temoin@pulse.sn

ARTICLES SUGGÉRÉS

Le Brésil cartonne la Corée du Sud

Le Brésil cartonne la Corée du Sud

Tristesse et désillusion après l'élimination des lions du Sénégal

Tristesse et désillusion après l'élimination des lions du Sénégal

Trafic aérien : les ADS ont recensé 22 540 mouvements d'avions

Trafic aérien : les ADS ont recensé 22 540 mouvements d'avions

Le Sénégal 4e pays africain ayant reçu le plus d’argent de sa diaspora en 2022

Le Sénégal 4e pays africain ayant reçu le plus d’argent de sa diaspora en 2022

Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Grève de la faim : Pape Alé Niang au plus mal

Ça devient moche [Opinion du Contributeur]

Ça devient moche [Opinion du Contributeur]

Ne politisons pas la bêtise ! [Opinion du Contributeur]

Ne politisons pas la bêtise ! [Opinion du Contributeur]

Exclu de la sélection, le gardien camerounais Onana joue au football de rue

Exclu de la sélection, le gardien camerounais Onana joue au football de rue

Ce trait de caractère prouve que vous êtes plus intelligent que les autres

Ce trait de caractère prouve que vous êtes plus intelligent que les autres